Cas badoit rouge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BALOIS William
BURZICKI Thomas
DELATTRE François
GUILLAUME Cécile
POGODA Aline

L3 GESTION

Groupe 3A

Université Catholique de Lille

Année 2006-2007
Table des matières

Introduction 3

I) Historique de Badoit 4

II) Analyse de la situation  6

A. Le diagnostic externe 6
Les concurrents 6
Les opportunités 6
Les menaces7

B. Le diagnostic interne 8
Les forces 8
Les faiblesses 8

III) Stratégie marketing au niveau du produit 9

A. Le projet de la marque 9

B. Le choix de positionnement 10

IV) Une stratégie marketing 11

A. Politique de produit 11
B. Politique de prix 13
C. Politique de distribution 17
D. Politique de communication 18Conclusion 20

Introduction

Badoit est une marque à forte notoriété sur le segment des eaux gazeuses, a eu une démarche marketing très innovante en 2004 en commercialisant un nouveau produit pour élargir sa gamme : « la Badoit Rouge ». Badoit a su stopper la chute de ses parts de marché dans un marché en régression en remettant à niveau son mix marketing de manière efficace et cohérente.Badoit a changé le contenu de son produit en lançant, a élaboré un nouveau packaging, a intégré une nouvelle promesse dans ses campagnes publicitaires, a changé son positionnement prix et enfin s’est introduit dans la distribution hors domicile. Tous ces changements ont été réalisés de manière cohérente avec son projet de marque, celui de cibler une nouvelle clientèle et rentrer dans un« sous-segment », celui des « eaux gazeuses très pétillantes », dominé jusqu’ici par Perrier.

Comment Badoit a su redynamiser et rajeunir sa marque ?
Pour répondre à la question, quatre éléments essentiels seront commentés : la présentation de la marque (monographie), une analyse interne et externe de l’entreprise, le choix d’un positionnement et enfin la stratégie marketing du lancement de lanouvelle Badoit Rouge.

Le véritable succès de Badoit, on le doit à Auguste Saturnin Badoit, qui, dès 1838 exploite la source d’eau minérale de St Galmier. La renaissance de cette eau de résulte de l’intéressement que lui portent les médecins : ils lui reconnaissent des vertus digestives.

En 1848, Monsieur Badoit décide de lui donner une autre vocation que celle d’eau thermale - ne pouvantpas rivaliser avec Vichy ou Evian. À partir de cette année, Badoit devient donc une eau vendue, non plus en bonbonne mais en bouteille.

En 1856, la source Badoit occupe une quarantaine d'ouvriers qui emplissent et mettent en caisse 6 300 bouteilles par jour.

En 1858, l’activité commerciale connaît une progression rapide et importante : 1,5 millions de litres sont vendus, puis 37 millions en1958 et 226 millions en 2004.

Jusqu’en 1954, Badoit est vendue exclusivement en pharmacie en bouteille de verre. Mais au début des années 1970, la marque doit affronter deux concurrents majeurs : St Yorre, le leader et Perrier l’outsider.
Les années 1980 :Ces années se caractérisent par un très fort développement des investissements publicitaires, par une politique innovante et parl’élargissement de l’offre Badoit. En effet le bouchon à vis fait son apparition sur les bouteilles de la marque en 1983, suivi deux ans plus tard par le lancement du 6x33cl. En 1988, la Badoit Menthe et la Badoit Citron font leur apparition.
Les années 2000 : Ces années signent le passage au PET une nouvelle forme de bouteille, le lancement d’une nouvelle gamme aromatisée.: les Vertigo de Badoit, etdernièrement le lancement d’une Badoit Rouge en 2004.

Evolution de la marque

Joie de vivre…
“Je surprends l'oreille, je charme l'œil, je chatouille le nez, je picote la langue. Qui suis-je ?” Réponse : “le champagne de l'eau” ou, en six lettres, BADOIT. Célèbre parce qu'elle “facilite la digestion des gens bien-portants” et qu'elle “rafraîchit les idées”, Badoit tient, parallèlement à ses...
tracking img