Cas banque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1764 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Question 1

Voir le fichier excel

Question n°2 :

|Structure RH |Formule de Calcul |Situation au 31/12/2007 |Effectif projeté en |Besoin réel en 2012 |
| || |2012 | |
|Taux d'Encadrement Supérieur |(Cadres Supérieurs/Effectif Global)*100 |15,61% |27,44% |27,88% |
|Taux d'Encadrement |[(Cadres Supérieurs + Gradés)/Effectif Global]*100|41,80% |62,03% |59,77% |
|Taux de Qualification |[(Cadres+Gradés+ EAQ)/Effectif Global]*100 |86,46% |93,21% |96,89% |
|Taux de départ |(Sorties/EffectifGlobal)*100 |6,18% |- |- |
|Taux de promotion |(Promus/Effectif Global)*100 |36,66% - 39,07% |- |- |

Lorsqu’on regarde les différents indicateurs nousremarquons que :

Le taux d’encadrement supérieur :

Le taux d’encadrement supérieur est normal. Selon les prévisions, ce taux va augmenter selon les prévisions de 12 points. Ce qui constitue une bonne décision puisque le contexte de l’activité de l’entreprise impose une augmentation des cadres, des gradés et des employés et agents qualifiés.

Le nombre des cadres supérieurs vase renforcer puisque l’entreprise cherche à augmenter le nombre des salariés qualifiés. Gérer des ressources qualifiées nécessite une équipe expérimentée dotée de compétences spécifiques et d’expertise.

Le taux d’encadrement :

Le taux d’encadrement comprenant les cadres supérieurs et les gradés (catégorie d’encadrement moyen) constituait 41,80%, un pourcentage ne dépassant pas la moitié del’entreprise, ce qui ne s’approprie pas à la structure d’une institution bancaire.

Néanmoins, vu l’évolution des métiers de la banque : Introduction rapide de la monétique, mise en place d’un nouveau système d’information, l’élargissement de la « Banque On Line » et le lancement de produits de la banque-Assurance, l’entreprise prévoit d’augmenter son taux d’encadrement pour dépasser la moitié del’entreprise. Ce qui est un bon pas vers une meilleure gestion et une meilleure adaptation par rapport aux nouveaux métiers.

Le taux de qualification :

Le taux de qualification de 86,46% indique bien que la structure de la banque est équilibrée. En effet, la banque nécessite des salariés compétents, mais surtout qualifiés vu la conjoncture actuelle.

Ce taux enregistre une évolution notable,puisqu’en 2012, le taux devra être de 96,89%, presque la totalité de l’entreprise, ce qui met en exergue le souhait de l’entreprise de concrétiser sa politique révolutionnaire afin d’être plus compétitive et de réaliser un développement marketing remarquable.

Le taux de départ :

Dans le secteur bancaire, le taux de turn-over est caractérisé par sa faiblesse. Avec l’évolution des métiers dela banque, recruter des cadres confirmés devient nécessaire, les banques commencent donc à chercher leurs cardres confirmés et dirigeants dans le marché externe, ce qui explique la faible augmentation de ce taux. Ainsi, un taux de 6,18% parraît normal si on le positionne dans le contexte actuel dans lequel sont positionnés les banques.

Le taux de promotion :

Le taux de promotion...
tracking img