Cas cameron auto

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas Cameron auto

L’entreprise Cameron est une entreprise nord américaine fondée en 1965, consacrée à la production de pièces automobiles pour le marché américain grâce, principalement, à son alliance avec les trois grands de l’industrie automobile américaine (GM,Ford..). L’activité de l’entreprise était florissante les premières décennies, cependant avec la crise financière de 1989,l’activité de celle-ci connût une chute vertigineuse et son chiffre d’affaires devint de plus en plus fétiche. Au début des années 90, Alex, le fils du fondateur de l’entreprise prit les rênes et mit en place un plan quinquennal dont l’objectif était de sortir la compagnie familiale du marasme. Il procéda alors à des remaniements stratégiques sous forme d’une modernisation du parc industriel et d’unlicenciement d’employés assez conséquents. Les trois années suivant l’accession d'Alex à la direction, la situation financière de l’entreprise s’améliora de façon constante. Or, il chercha à élargir son marché étant donné qu’il avait un crédit à rembourser et un chiffre d’affaires encore maigre. Cette initiative avait un point faible : la méconnaissance du marché au sens large puisque les pièces produitesjusque là étaient spécifiques aux constructeurs américains et donc inutilisables et incapables de concurrencer ailleurs dans le monde. C'est ainsi qu'il se dota d’une main d’œuvre qualifiée et commença à produire des raccords flexibles pour différents marchés. Ce produit ayant connu un déferlement aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, le PDG a eu en vue de s'élargir en visant le marché européen.Dans cette optique l’entreprise a voulu agrandir ses usines et augmenter sa productivité. Seulement, cette politique très couteuse et pouvant s’avérer non avantageuse, donc déconseillée par le responsable financier. En parallèle, Alex s'est vu octroyer, par l’Office européen, un brevet d’exploitation des brevets lui conférant le droit sur 17 pays européens. Par la suite Cameron auto a lancé lafabrication de raccords flexibles sans toucher à son activité principale. L’entreprise a connu un bon essor sur le marché américain.
En 1994, Alex fait un voyage en Écosse afin de rencontrer le PDG de la compagnie Mc Taggart qui l’avait sollicité auparavant. Des pourparlers on été de mise et ont conclu à l'octroi d’une licence pour Mc Taggart concernant la fabrication exclusive des raccordsflexibles en Grande Bretagne et en Écosse. Les prix sont de 2% la première année et de 3% les années suivantes jusqu'à la fin du contrat qui dure 5ans. Ceci, en plus des 100 000 livres payées à la signature du contrat.
Cette stratégie de licence octroyée à Mc Taggart fut elle intéressante et prometteuse pour Cameron auto ? Mc Taggart représente-t-il un bon partenaire pour un accord de licence?Tout d’abord, il faut considérer les avantages et les inconvénients de l’exportation des raccords flexibles en Grande Bretagne et en Écosse ainsi que ceux d’un accord de licence. L’avantage d'octroyer une licence assure un faible taux d’investissement, une réduction des risques financiers, une économie de main d’œuvre et garantit une entrée rapide sur le marché. Par contre, ce qui seraitdésavantageux c’est la perte des avantages financiers liés aux risques, le manque de contrôle et d’influence sur l’entreprise Mc Taggart, la transparence totale sur le marché, l’image de marque contrôlée par l’entreprise locale, les bénéfices partagés et enfin aucune assurance quant à la signature d’un nouveau contrat avec l’entreprise sachant toutefois qu’elle bénéficiera de tous le supportsnécessaires par Cameron pendant toute la durée du contrat et d'un réseau de clients assez conséquents.
Pour l’exportation des produits de Cameron, l’avantage est de garder son indépendance, de bénéficier de l’économie d’échelle à long terme, du maintien de la bonne qualité de son produit, et de réaliser des bénéfices sans partage de profit .L’inconvnient d’exporter sur le marché est de procéder...
tracking img