Cas danone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1159 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas DANONE

Le groupe BSN (Boussois-Souchon-Neuvesel) naît de la fusion, en 1966, de deux sociétés verrières française : les Glaces de Boussois et les Verreries Souchon-Neuvesel. Le groupe réalise à l’époque un chiffre d’affaires de 600 millions de Francs. A partir de 1970, après son échec dans la tentative d’OPA sur le groupe Saint Gobain, Antoine Riboud engage son groupe dans unestratégie de diversification vers l’alimentaire (secteur alors client de l’activité « emballage » du groupe B.S.N.). Il rachète, alors, successivement les Brasseries Kronembourg (bière), la Société Européenne de Brasserie (bière) et la Société des Eaux Minérales d’Evian. En 1973, B.S.N. fusionne avec Gervais Danone et devient ainsi le premier groupe alimentaire français.

Dans les années quisuivent, B.S.N. poursuit son développement dans l’agroalimentaire à la fois en termes de produits et de marchés géographiques. En 1994, il change de nom pour s’appeler Danone au moment où Antoine Riboud s’apprête à passer les commandes du groupe à son fils Franck.

En 1997, Danone engage un important programme de recentrage autour de trois des métiers du groupe –produits laitiers frais,eau, produits céréaliers et biscuits- qui l’amène à réaliser de nombreuses cessions dans les activités périphériques. Enfin, au début des années 2000, Danone poursuit cette stratégie de recentrage en se désengageant successivement du verre d’emballage, de l’épicerie (Amora), de la bière et concentre ses moyens financiers et humains sur des métiers à forte croissance où il occupe une position deleader –Franck Riboud appelle cette stratégie la « stratégie de champion »– et sur des marchés géographiques à fort potentiel (hors Europe occidentale).

En 2006, le groupe Danone est organisé en trois pôles mondiaux :
• Les produits laitiers frais (yaourts, desserts, aliments infantiles) ;
• Les boissons (essentiellement l’eau conditionnée) ;
• Les biscuits et produitscéréaliers, sur lesquels Danone occupe le deuxième rang mondial face à des acteurs spécialisés de taille mondiale.

Le tableau ci-après présente la répartition du CA et du résultat opérationnel (en millions d’euros) pour les trois activités du groupe en 2004, 2005 et 2006.

|Année |Données financières |Produits Laitiers |Biscuits |Boissons|
|2004 |CA |6510 |2562 |3201 |
| |Résultat opérationnel |917 |278 |493 |
|2005 |CA |7184 |2367 |3473|
| |Résultat opérationnel |1019 |341 |474 |
|2006 |CA |7934 |2197 |3942 |
| |Résultat opérationnel |1109 |301|504 |

Cette orientation s’accompagne d’une stratégie de croissance externe centrée sur les trois principaux métiers du groupe et d’une stratégie de croissance organique. Cependant, la concomitance de la stratégie de cession dans les activités hors cœur de métiers et le renforcement dans les trois métiers du groupe par acquisition et croissance organiqueinduit une croissance irrégulière comme les font apparaître les données financières (en millions d’euros) présentées dans le tableau suivant.

| |2006 |2005 |2004 |
|CA |8791 |3535 |450...
tracking img