Cas de stress au travail : george parmentier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4541 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MASTER 1 MANAGEMENT ET NEGOCIATION INTERCULTURELS 2010/2011

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

• GESTION DU STRESS: LE CAS DE GEORGES PARMENTIER

ETUDE DE CAS REALISEE PAR :

Mickael OTT
Mélanie BRIERE
Michael HOLMAN
Mélissa CANSIER
Amnai GUEDAH
Manuela BARBA

SOMMAIRE

I. RAPPEL DES FAITS 3

II. LES DIFFERENTS TYPES DE STRESS AUXQUELS MR PARMENTIER DOIT FAIRE FACE3

III. SIGNES PARTICULIERS DES MANIFESTATIONS DU STRESS CHEZ MR PARMENTIER 5

IV. PROPOSITION D’UNE ATTITUDE ALTERNATIVE A CELLE D’ANTOINE LAVENNE 7

V. ANALYSE DE L’ENTRETIEN ENTRE MR PARMENTIER ET MR LAVENNE 8

VI. NOUVELLE ORIENTATION DU DIALOGUE PERMETTANT DE MODIFIER LES RAPPORT ENTRE LES DEUX HOMMES 9

RAPPEL DESFAITS

George Parmentier est directeur commercial de la société commerciale MERSFROIDES depuis dix ans. Il travaille sous les ordres d’Antoine Lavenne, PDG de cette même PME. Chaque année au alentour du mois de mars Mr Parmentier est en charge de la très importante négociation avec la central d’achat. Ces dernières années les performances de Mr Parmentier en tant que négociateur se sont émousséesdu fait de l’environnement stressant dans lequel il évolue. Ce stress lui sera même fatal, il décèdera dans un accident de la route alors qu’il tentait de rattraper son retard.

Cette étude à pour objet l’analyse des manifestations de stress chez Georges Parmentier ainsi que les celle des comportements de chacun et leur alternatives qui auraient alors permit d’éviter ce drame.

LESDIFFERENTS TYPES DE STRESS AUXQUELS MR PARMENTIER DOIT FAIRE FACE

Influence du stress sur les performances au travail :
[pic]
Courbe réalisée par Mickaël Ott

On entend par stress positif le stress qui permet de faire agir et réagir, celui qui est ponctuel, stimulant. Il joue un rôle dans la concentration et permet de mobiliser tous les sens pour faire face à une besoin d’adaptation rapide. Ilpermet donc une performance au travail accrue.

Le stress négatif quant à lui s’installe de manière chronique est a des effets néfastes sur la santé tant psychologique que physique. Il cause des maladies psychosomatiques et affecte de façon négative la productivité. Il peut aller jusqu’à provoquer un burn-out  ou épuisement professionnel (fatigue continue, déprime démotivation, baisse del’estime de soi, sentiment d’incompétence, irritabilité...)

Au départ le stress de G. Parmentier est un stress positif qui lui permet d’être efficace et performant dans son rôle négociateur. Il se plaît dans sa fonction de directeur commercial qui lui offre une position stratégiquement importante dans l’entreprise et la « liberté de manœuvre » qu’il désirait. Il est parvenu à ce poste grâce à sadétermination et son expérience. Il a donc une confiance en lui-même et une estime de lui-même suffisantes pour lui permettre de faire face à ses responsabilités. Mais une suite d’évènements va peu à peu transformer son stress en stress négatif.

Voilà deux ans, peut avant la négociation annuelle, G. Parmentier souffrit d’insomnies, qui furent probablement la cause majeure de son accident de la route(il s’était alors endormi au volant de son véhicule). S’il s’en est sorti indemne physiquement, et même s’il ne l’exprima pas, il subit un choc certain suite à sa mésaventure. La négociation qui s’ensuivit fut plus ardue mais les objectifs furent atteints. Quant à la cause de ses insomnies, on peut supposer qu’elles sont le résultat de ce stress qui survient à l’approche de la négociation. Il estcertes ponctuel mais cependant répété annuellement à la même période. Il y a fort à parier que c’est effectivement le cas compte tenu du caractère « autoritaire » et «  qui ne supporte pas que ses directives ne soient pas appliquées » de son patron Mr Lavenne, ce qui amplifie le stress supporté par G. Parmentier, lui enlevant son caractère « positif ».

L’année dernière, un nouvel élément...
tracking img