Cas hafimex

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4140 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Cheikh Anta Diop de Dakar
Faculté des Sciences Economiques et de Gestion
(FASEG)

Institut de Formation en Administration et Création d’Entreprises
(IFACE)

MODULE : SOCIOLOGIE APPLIQUEE

THEME : HERBERT SIMON ET LA PRISE DE DECISION

Présenté parProfesseur
* Mme Marème Mangane Faye M. Ndiaga Ndiaye
* Mme Fatou Thiam Tall Soumare
* Melle Khadidja Ba Athie
* M Cheikhou oumar Fall

Année universitaire : 2010 ­ 2011

Sommaire

Introduction
I Herbert Simon
II Les principes d Herbert SIMON
III Les apports de la théorie
IV Leslimites de la prise de décision
Conclusion

INTRODUCTION
La décision est le fait qu’un acteur ou un ensemble plus ou moins cohérent d’acteurs qui effectue un choix entre plusieurs solutions susceptibles de résoudre le problème ou la situation auxquels il est confronte.
De cette définition découlent des termes clés pour caractériser un décision a savoir un ou des acteurs, un choix a faire et unproblème ou une situation.
Elle peut également être définie comme l action d arbitrage menee par une personne qui consiste a porter un jugement sur une situation comportant plusieurs options et à trancher parmi ces différentes options.
D’ où la prise de décision implique l apprehension du risque et l engagement de la responsabilite
Ce qui amène à dire qu’une décision sans action demeure unesimple hypothèse sans suite.
Pour Herbert Simon, fondateur de la theorie de la decision diriger c est décider un dirigeant est un decideur, il incluse dans cette notion de decideur les cadres qui prennent aussi des décisions.
I Herbert Simon
Herbert Alexander Simon est né en 1916 dans le Wisconsin. Simon fut très jeune convaincu que le comportement humainpouvait être étudié scientifiquement, Ces études le conduisirent à s'intéresser au domaine de la prise de décision dans les organisations qui devint le sujet de sa thèse en science politique qu'il soutient en 1943 à l'Université de Chicago.De 1939 à 1942, Simon fut directeur d'un groupe de recherche à l'université de Californie (Berkeley), puis il enseigna la science politique à l'Illinois Institute ofTechnology. Il s’est d’abord intéressé à la psychologie cognitive et à la rationalité limitée ce qui constitue le cœur de sa pensée. Il s’est intéressé aussi à l’intelligence artificielle (pionnier aux USA) qui lui a valu le prix Turing en 1975, ainsi qu’aux organisations et aux procédures de prise de décision.
Herbert Simon a remis en cause l’efficacité du fordisme au niveau économique, c estun économiste un psychologue il a aussi étudié les domaines du comportement humain à travers l’étude des sciences sociales mais aussi dans l analyse systémique des organisations.

II Les principes
La notion de " prise de décision " a, de tous temps, fascinée les conseils en organisation : Quand, comment, de quelle manière ...? Les économistes également se sont posés la question de savoir siles choix exprimés démocratiquement (à la majorité) étaient optimaux, ou en d'autre termes, peut-on avoir seul raison contre la multitude ? Ou d'une façon différente est ce que les choix collectifs ne sont pas optimums dans la mesure (entre autre) ou les personnes du groupe ne décident pas en pleine connaissance de cause (contraintes d'accès aux informations) et en fonction de critères qui nesont pas, économiquement rationnels (rationalité limitée).
C'est dans cet esprit que s'inscrivent ses travaux.il a cherché à avoir des réponses à ces interrogations et à tout ce qui tourne autour de ces questions soulevée.
Son but est alors de développer un enseignement de la vie des affaires reposant sur l étude des comportements et l analyse des théories de la décision dont il est le...
tracking img