Cas lionnet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1078 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CAS LIONNET S.A.

La société LIONNET établie à Paris crée, fabrique et vend des articles de haute joaillerie.

Elle a présenté récemment sa nouvelle collection de haute joaillerie dont la créativité et la qualité de ses bagues lui assurent un franc succès non seulement en France mais aussi sur les marchés asiatiques.

Lionnet S.A. dispose d’une capacité de production qui lui permet de faireface à une expansion de son chiffre d’affaires , mais souffre actuellement de la conjoncture française qui frappe la plupart des petites entreprises du secteur du luxe.

Elle commercialise en France et à l’étranger, ses produits par l’intermédiaires d’agents importateurs exclusifs.

L’un de ses derniers modèles présentés au salon de Bâle, la bague POMPEI, est vendue en France à un prix clienthors taxes de 5 000 € sur lequel ses agents revendeurs perçoivent une remise de 20%.

Sur son prix de revient de fabrication (PRF) et en sus de ce dernier, l’entreprise supporte des frais généraux et pratique des amortissements qui représentent respectivement 8% et 4% du PRF (frais de structure)

On estime les frais commerciaux pour la vente en France à environ 8% du PRF.

Enfin,l’entreprise réalise un profit net de 40% de son chiffre d’affaires hors taxes, remises déduites.

Question 1 : en fonction de ces éléments reconstituez le PRF de la bague POMPEI.

Parmi les approches faites par LIONNET S.A. auprès des revendeurs spécialisés susceptibles de devenir des agents importateurs exclusifs dans divers pays d’exportation, elle a reçu un accueil favorable de la société YATAMOTO àTokyo qui lui assure pouvoir réaliser un chiffre d’affaires intéressant avec le modèle POMPEI, si, compte tenu des prix de la concurrence sur le marché pour des produits comparables, le prix client hors taxes au Japon ne dépasse pas la contre-valeur de 7 000 €.

YATAMOTO précise qu’il se contentera d’une marge de 30% de ce prix. Les droits de douane sont de 29 % du prix CIF Tokyo.

YATAMOTOdemande que LIONNET S.A. lui consente un règlement du prix CIF Tokyo à 90 jours date d’expédition mais ne veut payer les intérêts qu’à un taux de 12% l’an maximum et encore sur les deux derniers mois seulement du crédit, le premier mois représentant le délai de transport et de dédouanement.

Question 2 : calculez en conséquence le prix CIF maxi à offrir à offrir à YATAMOTO pour la bague POMPEI.Le service administratif de la direction commerciale de LIONNET S.A. doit étudier l’ensemble des coûts pour déterminer si le prix CIF ainsi fixé est compatible avec le prix de revient et avec l’objectif de marge nette moyenne de 25 % du prix de vente au réseau visé à l’international.

Le responsable de la production lui signale que, par caisse de 10 unités, l’emballage coûte 50 € par caisse.Le transitaire de LIONNET S.A. lui donne une offre de 400 € par caisse pour le transport de l’usine jusqu’à Tokyo, avec en sus une prime d’assurance transport de 40°/°° sur 120% du prix CIF.

La COFACE accepte de couvrir les risques de crédit dans les conditions prévues, moyennant une prime de 4/°° du prix CIF.

Le service financier de LIONNET S.A. signale au service administratif commercialque le coût de l’argent pour l’entreprise est de 10% l’an, d’une part, et que les contraintes particulières à l’exportation génèrent des frais commerciaux export de 8% du prix de revient de fabrication, d’autre part.

Question 3 : déterminer en conséquence la marge nette retirée des ventes au Japon sur la base du prix CIF maxi tel que prévu au paragraphe précédent, et la comparer aux frais destructure (frais généraux et amortissements) et aux frais commerciaux et administratifs export pour que la Direction puisse prendre sa décision.

Cette marge est elle compatible avec les objectifs de rentabilité visés à l’export ? Dans l’hypothèse contraire quelles actions l’entreprise pourrait-elle entreprendre pour l’améliorer ?

CAS LIONNET- Corrigé

1 - Reconstitution du PRF de la...
tracking img