Cas marketing marie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3402 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse du marché de MARIE

Le marché des solutions repas en France ne cesse d’attirer de plus en plus d’adeptes. En effet cette augmentation cible à la fois le frais et le surgelé.

On peut voir une évolution significative du marché sur le graphique ci-dessous :

[pic]

De plus actuellement 68% des français achètent des plats surgelés, tandis que plus de 57% achètent enfrais, cependant la plupart des consommateurs achètent dans les deux rayons.

Le marché des plats cuisinés est changeant, en effet le marché des plats surgelés se spécialise comme par exemple :

- Les plats équilibrés (Sveltesse, Weight Watchers…)

- Les recettes de grands chefs

- Les recettes exotiques

- Plats cuisinés individuels

- Quiches ettourtes

- Pizza

- Salades

- Snack, crêpe etc…

La demande aujourd’hui est plus diversifiée, mais le consommateur n’est plus à la recherche de plats sophistiqué mais plus d’un bon rapport qualité prix, et d’une grande diversité de plats.

Analyse des positions concurrentielles de MARIE

Nous analyserons les forces concurrentielles de MARIE grâce à l’outilschématique de Michael Porter suivant :

Les concurrents

Les concurrents directs de Marie sont Nestlé et Fleury Michon sur le marché des repas traiteurs. Quant au marché des solutions repas en surgelés, ses concurrents directs sont Nestle, Unilever, Findus et les marque de distributeurs. Ces dernières sont encore entrantes sur le marché mais peuvent représenter un danger potentiel : en effet,elles proposent des produits à des prix attractifs et peuvent se substituer aux marques leader pour répondre au besoin de diversité des consommateurs.

Les clients

Les clients du marché des surgelés sont les GMS et les grandes surfaces. Ces derniers détiennent un fort pouvoir de négociation et un fort potentiel de référencement. En effet les producteurs passent par eux pour vendre leursproduits à l’exception de Picard qui détient sa propre enseigne. Le référencement demande que la notoriété du produit soit prouvée, à cela s’ajoute les marges arrières relatives au référencement et aux diverses actions de promotions.

Les entrants potentiels

Les marques de distributeurs s’attaquent actuellement au marché des solutions repas surgelés. Cependant, elles restent encoreaujourd’hui sur le segment de l’individuel plutôt que sur celui du familial comme les marques propres telles que Marie. Cependant, on peut anticiper une extension de gamme de la part de ces marques de distributeur lorsqu’elles seront bien implantées sur le segment individuel. De plus, l’importance du prix est très présente ; ainsi couplée à celle de la variété, les distributeurs n’hésitent pas àdéréférencer les marques leaders pour s’adapter à la demande.
En plus de faire de l’ombre aux GMS, le Hard Discount devient une concurrence de plus en plus présente. Celle-ci est encore faible mais très active car elle présente des surgelés sous sa propre marque comme pour ED. Ajoutons surtout la présence de Findus et de Picard qui ont une ambition stratégique européenne.

Les substituts à la marqueLes GMS rencontrent une difficulté majeure, le temps d’attente aux caisses extrêmement long qui fait craindre une décongélation des aliments aux consommateurs. C’est au hard discount que cela profite, il maitrise ses couts par des prix de vente bas et par sa faible surface de vente. De ce fait, le consommateur se voit infidèle aux GMS au profit des hard discounters.
La tendance duprix des légumes surgelés face aux légumes frais s’inverse. Ces derniers sembleraient être plus chers ; en plus de se conserver beaucoup plus longtemps, les légumes surgelés semblent moins chers donc permettent au consommateur de rationaliser son panier d’achat.

Analyse interne selon la matrice SWOT

Politique de MARIE

Devant la concurrence nationale très forte et la diversité...
tracking img