Cas michelin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation de l’entreprise :
Nom : Michelin
Nationalité : française (le siège social se trouve à Clermont-ferrand)
Forme juridique : S.C.A (société en commandite par actions)
But : lucratif
Finalités et objectifs : finalité de développement et finalité sociétale
Objectifs : croissance, rentabilité, flexibilité

Elle exerce une activité industrielle :=> Production de pneumatiques

Champ d’action international (implantée dans 19 pays)
=> 68 sites de production
Zone de ventes des produits : Présence commerciale dans plus de 70 pays, 15396 Millions d’euros de CA 20 % de parts de marché.

1 Diagnostic Interne
Ressources financières

- Capital : 289 994 844 Euros
- Chiffre d’affaires :16,408 Milliards d’Euros
- Bénéfice : 430 Millions d’Euros
- Résultat net : recul de 53% par rapport à 2007
360 Millions d’Euros en 2008
- marge d’exploitation En baisse (5,6% en 2008 contre 9,8% en 2007)
- Marge opérationnelle 5,1% en 2008
-Ratio d’endettement 84% en 2008
Dettes financières nettes de 1 500 734 115,27 Euros

Malgré un taux d’endettement important, lasituation reste correcte dans l’entreprise grâce à de bons résultats.

Ressources humaines
• salariés :
- au niveau quantitatif : 125 000 salariés dont 4000 chercheurs.
• Au niveau qualitatif :
- Recherche/développement
- Industrie
- Commerce/marketing
- Services supports : achats, audit, contrôle de gestion, finances, communication, juridique, environnement/prévention, personnel,qualité, supply-chain, systèmes d’information
Même si les conditions de travail ne sont pas forcément bonnes et que les salariés sont beaucoup responsabilisés, il y a une bonne cohésion de groupe.

Très grande notoriété
Grâce à une excellente communication depuis toujours. Bibendum représente parfaitement le groupe et est connu dans le monde entier (69 sites de productions dans le monde)

2Diagnostic Externe

2.1 Micro- environnement

2.1.1 Composantes du micro- environnement :

Clients : distributeurs (70%) et constructeurs en première monte (30%).
Fournisseurs : très forte dépendance de l’entreprise vis à vis des fournisseurs de caoutchouc naturel et du cours du pétrole.
Actionnaires : Le capital est majoritairement détenu par des actionnaires français. Les fonds depension représentent 15 % du capital. On peut dire que l’actionnariat présente des garanties de stabilité. On note la présence de l’état à 3.76% par l’intermédiaire de la caisse des dépôts et consignations.

2.1.2 Opportunités et menaces du micro- environnement

*Opportunités
Fort pouvoir de négociation sur ses fournisseurs
Achète par le biais d’une société d’achat de caoutchouc constituéeavec ses concurrents (Continental, Yokohama Rubber…)

Fort pouvoir de négociation sur ses clients dû à sa position de leader (moyens de pression sur les distributeurs)

*Menaces
Concurrence : beaucoup de concurrence, du fait des nouveaux arrivants asiatiques.
Michelin est leader du marché (20%) devant Bridgestone (japon) avec 18.3% et Good Year (usa) 17%. Les allemands continental et italienPirelli complètent un marché assez segmenté et oligopolistique où des concurrents asiatiques (HANKOOK, YOKOHAMA) mènent une guerre des prix.

2.2 Macro- environnement

2.2.1 Composantes du macro- environnement :

Réglementation :
-MENACES :
Les familles de salariés décédés à la suite de l’exposition à l’amiante réclament une forte indemnisation.
Le nouveau règlement de la F1 quiautorise des changements de pneumatiques en compétition est une mauvaise opération pour l’entreprise qui avait fortement investie dans la recherche sur la résistance de ses produits.

-OPPORTUNITES:
La réforme des 35 heures a permis à l’entreprise d’intégrer davantage de flexibilité dans son organisation

Innovation :
- OPPORTUNITES:
Michelin : le groupe axe sa stratégie sur l’innovation...
tracking img