Cas naveral

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2478 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TRANSPORT

LE CAS NAVERAL

Question 1

Nous utilisons actuellement 3 incoterms :

o FOB Yan tian, Shenzhen, Hong Kong, Pusan, Singapour, Madras ou Vishakhapatnam pour les marchandises en provenance d’Asie par voie maritime

o EXW Bratislava pour les marchandises qui seront livrées directement à notre entrepôt

o FOB aéroport de Séoul pour les produits de haute valeurapprovisionnés en urgence de la Corée du Sud par avion

Ces incoterms peuvent être améliorés.

o L’utilisation de l’incoterm FOB Yan tian suppose que le transfert des coûts et des risques s’effectue au niveau du passage du bastingage du navire au port d’embarquement. D’autre part, les frais d’arrimage de la marchandise ne sont pas clairement imputés au vendeur ou à l’acheteur. Il serait doncplus judicieux d’utiliser l’incoterm FAS, couramment utilisé dans les pays asiatiques. Celui-ci suppose un transfert des coûts et des responsabilités au moment de la livraison des marchandises par le vendeur, le long du navire au port d’embarquement. Cet incoterm est clair et facile à utiliser pour les deux parties.

o L’utilisation de l’incoterm EXW Bratislava suppose que le vendeur metteles marchandises emballées, étiquetées, marquées et documentées, à disposition à son usine. Il serait donc à la charge de l’acheteur d’organiser le chargement des marchandises. Cependant, il serait plus aisé que cette opération soit imputée au vendeur car il est plus à même de surveiller les opérations de chargement. Il serait donc préférable d’utiliser l’incoterm EXW loaded, établissant unchargement par le vendeur et un transfert des coûts et des risques lorsque cette opération est terminée.

o L’utilisation de l’incoterm FOB aéroport de Séoul est inappropriée puisqu’il est exclusivement réservé au transport maritime. En transport aérien, l’incoterm correspondant est FCA aéroport de Séoul.

Question 2

Nous avons actuellement quatre possibilités qui s’offrent à nous pour gérernos transports.

o Pilotage en direct en négociant avec les sociétés de transport

Avantages :
• Pas d’intermédiaire, rapport direct avec la société de transport et simplicité des flux de communication
• Pas d’intermédiaire, donc pas de marge supplémentaire
• Mise en concurrence de différentes sociétés de transport (nombreuses sur le marché) afin d’obtenir destarifs intéressants
• Liberté du choix de la société de transport
• Contrat de transport imposant une obligation de résultat à la société de transport
• Evaluation de la société de transport facilitée car nous sommes en rapport direct avec elle, nous pouvons établir des tableaux de bord pour mesurer sa performance

Inconvénients :
• Nos capacités de gestion destransports seront peu être moins élevées que celles d’un commissionnaire, spécialiste dans ce domaine
• Les prix que nous obtiendrons seront peut être inférieurs à ceux que pourrait obtenir un commissionnaire car il aurait davantage de flux de marchandises
• De nombreuses offres à gérer lors de la mise en concurrence des sociétés de transport
• De nombreuses sociétés detransport (ferroviaire, fluvial, maritime, routier, aérien) à gérer en même temps
• Difficultés pour gérer le transport multimodal
• Difficultés pour gérer le transport international (différences de législation, de langue, de culture,…)

o Achat de transport porte à porte pour les marchandises asiatiques

Avantages :
• Rapport direct avec la compagniemaritime et simplicité des flux de communication : un seul interlocuteur pour le transport principal et le post-acheminement
• Rapport direct avec la compagnie maritime, donc pas de marge supplémentaire au niveau du transport principal
• La compagnie maritime à plus de facilité que nous d’obtenir des prix attractifs pour le post-acheminement car elle traite un plus grand...
tracking img