Cas renault nissan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7042 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ANALYSE STRATÉGIQUE
Issam Mejri

CAS : « L’alliance Renault - Nissan : de 1999 … à 2006 »

PARTIE 1 

1. Présentation du secteur étudié

2.1 Éléments clés

Acteurs principaux :

Dans le secteur de l’automobile, les acteurs sont nombreux. Ainsi, les acteurs ne sont pas uniquement les constructeurs mais on trouve aussi les équipementiers et les fournisseurs.

Lesfournisseurs automobiles : ce sont par exemple, les fabricants de pneumatiques, de moteurs, … qui distribuent leurs produits aux professionnels (notamment aux constructeurs automobiles)

Les équipementiers automobiles : ils fabriquent des pièces destinées à équiper les voitures (habitacles, systèmes de climatisation, lumières, etc.)

Les constructeurs automobiles : ils conçoivent, fabriquent etcommercialisent leurs voitures (grâce la plupart du temps, au pièces produites par les fournisseurs et les équipementiers).

Les douze premiers constructeurs mondiaux en 1998
(Nombre de véhicules particuliers et utilitaires produits en milliers)

Constructeur | Monde | Europe |
General Motors | 7508 | 1968 |
Ford | 6484 | 1835 |
Toyota | 4931 | 179 |
Volkswagen | 4797 | 3227 |
Daimler –Chrysler | 4226 | 1247 |
Nissan | 2584 | 386 |
Fiat | 2578 | 1685 |
Honda | 2328 | 112 |
PSA | 2247 | 2130 |
Renault | 2201 | 1918 |
Suzuki | 1298 | 33 |
Mitsubishi | 1432 | 101 |
BMW – Rover | 1209 | 1135 |
Mazda | 914 | 0 |

Produits :

À la fin des années 1990, l’entreprise Renault est présente dans 3 principales branches d’activité ou industries :

La brancheautomobile : C’est le cœur d’activité du groupe (elle représente 80% du CA total). Cette branche conçoit, fabrique et commercialise des voitures particulières et des utilitaires, ainsi que du matériel agricole via Renault Agriculture. À la fin des années 1990, Renault est la première marque occidentale sur le marché des véhicules particuliers et utilitaires.

La branche véhicules industriels : Cettebranche appelée Renault V.I. / Mack représente 17% du CA total de Renault. Elle assure le développement, la production et la distribution d’une gamme complète de camions.
Cette branche est cédée à Volvo en Juillet 2010.

La branche financière : Elle représente 3% du CA total de l’entreprise. Elle regroupe sous la holding « Compagnie Financière Renault », plus de quarante sociétés definancement des ventes de véhicules, ainsi que deux banques.
Structure du secteur :

À l’époque de l’accord passé entre Renault et Nissan, la structure de l’industrie automobile se trouve dans une période de changement.

La crise économique, fin 1997 provoque un changement dans les rapports de force : autrefois conquérante, l’Asie devient une terre d’investigation pour la recherche d’un partenaire.L’environnement est de plus en plus concurrentiel, en 1969, les trois premiers constructeurs mondiaux fabriquaient une voiture sur deux ; alors qu’au tournant du 21e siècle, ils ne représentent plus que 36% du marché.

L’Europe n’est plus la première zone de montage de véhicules. Elle est supplantée désormais par l’Asie - Océanie, en croissance constante, grâce essentiellement à la Chine qui aproduit 2 millions de véhicules en 2000. Cette production chinoise est réalisée pour moitié pour le compte de constructeurs étrangers qui travaillent en joint-venture avec des acteurs locaux. Pour leur production de modèles nationaux, seize groupes chinois figurent dans les cinquante premiers constructeurs mondiaux.

Le marché français de l’automobile est un marché de concurrence imparfaite detype oligopolistique à produit différencié.
En effet, on note que se sont principalement les deux grands constructeurs français qui se partagent le marché avec plus de 60% des ventes à eux deux.

Cycle du secteur :

À l’orée du 21e siècle, le marché automobile est arrivé à maturité, il a besoin d’innovation, de changements, de renouveau

2.2 Faits marquants

1996 : Privatisation...
tracking img