Cas rocheclaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ANIS DE FLAVIGNY
Proposition de corrigé

-------------------------------------------------
DOSSIER 1 : LA FORMATION DANS L’ENTREPRISE

1.1-Note à l’attention de Benoît Gantier (corrigé synthétique, rédaction à étoffer)

XX
Assistant de gestion
À l’attention de Benoît Gantier
PJ : diagramme événement-résultat Le ,

Note relative à la gestion des demandes de congéau titre du DIF

Introduction
* Rappel de la demande
* Contexte
* Annonce du plan

I – Analyse de la situation actuelle

. Les demandes, faites sur papier libre, sont souvent incomplètes, il manque certaines des informations exigées dans la convention : objet, coût, lieu, durée, dates et heures de l’action de formation, programme souhaité et dénomination du prestatairepressenti.

. Ces demandes vous sont transmises par les supérieurs hiérarchiques, le plus souvent, avec beaucoup de retard et parfois elles sont même oubliées.

. Le calcul des droits au DIF au coup par coup, à partir des dossiers, par vous-même, prend beaucoup de temps.

. Il n’y a pas d’information officielle des supérieurs hiérarchiques lorsque le salarié a obtenu son stage.La procédure actuelle a de nombreuses conséquences néfastes.

. Les demandes sont parfois refusées simplement pour des questions de forme (délai avant la formation non respecté, informations insuffisantes).

. Certaines demandes risquent d’être acceptées parce que le délai de réponse d’un mois est dépassé, voire même parce que vous n’avez pas reçu la demande du tout.

. Les supérieurshiérarchiques ne peuvent pas anticiper les remplacements des salariés qui partent en stage car ils ne sont pas prévenus ou ils le sont trop tardivement par les salariés eux-mêmes.

. Les salariés éprouvent un malaise car ils ont l’impression que leurs demandes ne sont pas prises en considération, qu’on ne veut pas leur accorder les jours de formation auxquels ils ont droit.

II –Proposition de solutions

L’objectif général est de faire en sorte que les demandes soient toujours recevables et qu’elles soient traitées dans le délai imposé.

On pourrait envisager de créer un imprimé type à compléter contenant toutes les rubriques obligatoires. Ainsi, les salariés ne risqueraient plus d’en oublier.

Plutôt que de passer par les supérieurs hiérarchiques, les demandespourraient vous être transmises directement.

Je pourrais créer un tableau de suivi des droits au congé au titre du DIF sur tableur que je mettrai régulièrement à jour et que vous pourriez consulter sur le réseau de l’entreprise.

Dès lors que l’accord est signé avec la direction, celle-ci pourrait en informer directement le supérieur hiérarchique concerné.

Enfin, il conviendrait, sices mesures sont adoptées, de prévoir une information auprès des salariés pour les familiariser avec cette nouvelle procédure.

Conclusion : Proposer des actions concrètes à mettre en œuvre ou un calendrier de mise en place.

Il peut s’agir d’un schéma postes-documents ou encore d’un diagramme événements-résultats.

Diagramme Evénements-Résultats.
Proposition d’une nouvelle procédurede traitement des demandes de congé DIF
Salarié | Benoit Gantier | Supérieur hiérarchique | Mme Troubat |
Demande de congé DIF sur imprimé

Mél de refus

Mél de refus

Confirmation du RV par mél

Accord

| Contrôle de recevabilité |
Délai selon durée formation respecté Informations complètes |
non | oui |
Moins d’un mois après la demande

ET
Plus d’un mois après lademande

Examen de la demande |
Consultation du tableau : nombre de jours cumulés Type de formation demandé |
Si pas OK | Si OK |
ET
Fixation d’un RV avec C. Troubat |
Consultation de l’agenda Appel du salarié |
Toujours |
| Double de l’accord

| Indication du RV avec le salarié

Rédaction de l’accord |
Programme Dates, lieu |
Toujours |
Accord

|...
tracking img