Cas socitra

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3512 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas SOCITRA
I HISTORIQUE SOCITRA
La Société anonyme SOCITRA a été fondée en 1950 par un membre de la famille de l’actuel président. La vocation de l’entreprise est de concevoir, fabriquer et commercialiser des produits de rangement en bois, métal et plastique. Le site principal de SOCITRA est en banlieue parisienne. Le terrain est vaste et permet de stocker les matières premières et lesproduits finis destinés à la clientèle. Pendant longtemps, l’entreprise n’a pas fait de conception mais a copié les produits de concurrents (période d’économie de production). Actuellement, il existe trois lignes de produits - tous à base indifféremment de bois, métal et plastique – bien différenciés : - les produits de rangement pour particuliers PRP : 50 % du CA - les produits de rangement pourmagasins (des GMS à la boutique) PRM : 15 % du CA. - les produits de rangement pour entreprise (Ateliers et bureaux) PRE : 35 % du CA. L’outil de production, assez ancien est globalement correct et adapté techniquement mais est à l’origine de trois problèmes : - d’une part pour PRM où il y a un goulet d’étranglement et une source de perturbation, en dépit d’un travail régulier en 2 x 8 et parfois même en3 x 8 en période de pointe ; - d’autre part en PRP (vétusté de quelques machines) ; - et enfin en PRE (sous-capacité importante). La société a entrepris de se diversifier en PRE un peu par hasard aux alentours des années 80, en réponse à des besoins émis par des entreprises qui ont connu SOCITRA par l’intermédiaire de clients PRM. A cette époque SOCITRA avait depuis 4 ans un service recherche etdéveloppement destiné à faire évoluer ses produits en PRM et PRP. Profitant de cette opportunité et du désir du dirigeant d’accroître la part de valeur ajoutée dans ses produits, SOCITRA explora ce nouveau secteur d’activité : PRE. Jugeant les produits alors disponibles sur le marché, rudimentaires, mal adaptés, il parut qu’améliorer considérablement le service rendu à l’utilisateur était uneopportunité à saisir, d’autant plus naturelle qu’une politique affirmée avait été de tout temps de donner satisfaction au client. Le programme de recherche-développement aboutit en 1987 à la mise au point de produits différenciés pour les PRE, d’autant qu’y était associé un concept d’aménagement des lieux de travail (ergonomie, mode, confort….), en définitive une prestation de qualité infinimentmeilleure que celles de ses concurrents sur le marché français.

II ENVIRONNEMENT GENERAL
Dans ce secteur d’activités les prévisions nationales et les actions des Pouvoirs Publics orientent vers : 1) Une faible concentration en PRM et PRE et une concentration probable en PRP.Cette concentration porte sur des regroupements d’entreprises concurrentes fournissant les matériels PRP 2) Une modificationde la technologie et des besoins en PRM accessible aux seules entreprises diversifiées qui actuellement génèrent du profit. Un investissement en R et D pendant 2 ans de 0,5 M€/an permettrait aux entreprises de dominer la nouvelle technologie et ainsi d’améliorer à ce terme leur rentabilité : CB/CA 7 %. 3) Un risque sous 2 ans d’importations en PRE par un concurrent qui est en train de rattraper leSFD de SOCITRA. 4) Les produits étrangers pénètrent de plus en plus sur le marché français. Il appartiendrait aux sociétés françaises de créer des structures pour exporter. 5) Des besoins financiers importants : de 1998 à 2004 les investissements n’ont cessé de diminuer. Les conséquences se retrouvent à deux niveaux : - Le niveau des résultats est mal connu du fait de la diversité descaractéristiques des entreprises. Néanmoins, les entreprises mono activité ont des résultats faibles ou nuls (surtout en PRM). - La valeur ajoutée rentabilisable est peu importante à cause des faibles investissements donc : . pénalisation par rapport aux concurrents étrangers ; . incitation aux guerres de prix en période de basse conjoncture ; . à moyen terme, effets encore plus graves du contrôle des prix...
tracking img