Cashpooling international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1913 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
iPRESENTATION A L’AFTE BORDEAUX LE CASH POOLING INTERNATIONAL

LE 23 SEPTEMBRE 2004

Sommaire
• • La situation du marché Les techniques de cash pooling international
– Le ZBA – Le pooling notionnel

• •

Les grands schémas de cash pooling international Les questions à se poser :
– Le contexte du projet – Le objectifs poursuivis – Le périmètre à couvrir – L’impact sur l’organisation –L’organisation du projet – Les risques – Les différentes contraintes



Conclusion: le cash pooling international est un projet
2

La situation du marché

• • • • •

L’Euro : plus de risque de change et de taux une gestion des liquidités Les ERPs et systèmes d’information La centralisation ne concerne plus que « les grands corporates » « Cash is King » Une meilleure visibilité fiscale: la localisation d’un Centre de Trésorerie ?

3

La situation du marché

• • • • •

Les acteurs bancaires en France : la pérennité du partenaire choisi Le problème de l’autonomie L’attitude des banques face aux aspects juridiques et fiscaux ? Demande de services et solutions pragmatiques, flexibles et évolutives Un véritable projet d’organisation : maturité de ce projet structurant

4 Les techniques de cash pooling international

5

ZBA : ZERO BALANCING ACCOUNT
• Transferts physiques des fonds • Principe des prêts / emprunts intra-groupes • Filiales perçoivent une rémunération • Equilibrages des positions en valeur J • ZBA domestique et / ou cross-border • En Euro et / ou en devises • Options et paramètres :
- fréquence et périodicité - notion de soldes disponibles- remontée directe et / ou indirecte - automatique ou manuelle - reporting intra day - « cut off times »

6

Le ZBA simple: « à la demande »

MT940

MT942 MT100/103

Banque pivot

MT101

Banque locale

Poste de trésorerie

7

ZBA automatique direct
• Une méthode simple pour centraliser les soldes sur un compte pivot
Compte pivot - 30 40 20 15 45

Solde consolidé netSous compte pivot

- 20 - 25 - 15
A - 40 40 B - 20 20 C - 30 30 D - 50 50 E - 20 20

50 10 15
F - 10 10

Sous compte pivot
E - 25 25

filiales

Écritures de centralisation en blanc 8

Avantages
− Concentration et compensation réelle de l ’ensemble des soldes sur le pivot − Gestion centralisée du solde consolidé (lignes globales, placements…) − Automatisation des remontées etécritures comptables − Contrôle fort des structures locales

Inconvénients
− Coûts de transferts (administratifs et financiers : suivi des positions intra-groupes) − Retenue à la source inévitable − Incidences organisationnelles (autonomie décisionnelle, motivation et remise en cause des équipes…) − Ancienneté des relations bancaires locales − Risques « d ’usines à gaz » et de pertes financières −Lourdeur comptable

9

Le ZBA 1
• Exemple :
– Produits Intra-day et ou fin de jour: Maximum 2 sweeps par jour – Solde net en valeur – Pré-centralisation domestique – Périodicité : quotidienne, hebdomadaire, mensuelle – Devises : EUR, USD,.. – Options : solde minimum, borne, montant minimum de nivellement – Nécessite des limites de crédit intra-day

10

Le ZBA 2
• Centralisation despositions de banques partenaires :
– Remontée directe et par solde net – Fin de jour valeur jour valeur compensée – EUR – Pré-centralisation domestique

• Centralisation des positions banques tierces :
– Fonctionne avec toutes les banques en France ou à l’étranger capable de traiter des messages 100/103, 101, 942 et/ou 941 – Remontée directe par solde net – Toutes devises – Valeur jour fonction descut off devise : de la banque principale et de la banque tierce à réception – 3 types de remontée : horaire (2 remontée/jour possible), priorité sur les comptes – Périodicité : quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle et annuelle – Options : solde minimum, borne, montants minimum / maximum de sweep et de top

11

Le ZBA
• Les prestations connexes :
– Calcul des intérêts...
tracking img