Casque agris

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2143 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN

LA DECOUVERTE DU CASQUE D'AGRIS.

PROBLEMATIQUE.

LE CASQUE D'AGRIS.

LA DESCRIPTION DU CASQUE.

LE TIMBRE
LA PARAGNATHIDE
LES ELEMENTS DU CIMIER

LE CASQUE D'AGRIS, UN SYMBOLE DES COURANTS D'ECHANGES A L'EPOQUE CELTE.

BIBLIOGRAPHIE.

LA DECOUVERTE DU CASQUE D'AGRIS

On doit la découverte de ce vestige archéologique grâce à trois facteurs.
Eneffet c'est ainsi qu'à la grotte des Perrats, à Agris qu'une famille de blaireaux s'activa pendant de nombreuses années à creuser des galeries. C'est grâce à cette activité de terrassement que les membres d'une association de spéléologues perçurent un jour un courant d'air, qui attestait l'existence d'une cavité cachée.
Dans ces circonstances: la perception d'un courant, il est de nature chez unspéléologue d'aller plus loin, c'est à dire de creuser pour découvrir ce qu'il y a derrière ce souffle!
Ils y découvrir une salle d'un important volume où des vestiges archéologiques y étaient présents: des tessons de céramiques jonchés à même le sol.
Quelques jours plus tard durant le moi de mai 1981 un premier fragment métallique fut trouvé. Puis une seconde trouvaille allait suivre qui,ajoutée à la découverte d'indices de l'âge du bronze en particulier, incita l'engagement d'une fouille de sauvetage.
Cette fouille se transforma en fouilles programmées, à partie de 1982 et s'étala jusqu'en 1994.
Ainsi des blaireaux aux spéléologues puis enfin aux archéologues, la réaction en chaine fonctionna à merveille puisqu'un luxueux casque celte du IV siècle avant JC fut sorti desentrailles de la terre.
« un objet de fabrication très homogène, utilisant un métal ayant subi un traitement sophistiqué, qui peut être considéré comme une prouesse d'orfèvre qui eut recours toutes les techniques raffinées des grands centres celtiques du IV siècle » et d'un très au haut intérêt pour l'étude de l'orfèvrerie à cette époque.
PROBLEMATIQUE

Différents problèmes se posent au niveau del'interprétation du casque d'Agris: dont notamment la date de fabrication et la localisation de l'atelier.
Le modèle de la coque est fourni par une série de casques dont la plupart des exemplaires connus ont été trouvé dans les Alpes centrales. Par ailleurs, les placages de bandes de bronze évoquent le casques d'Italie de type Montefortino. Les motifs eux,pour une partie appartiennent au premierstyle occidental, l'autre partie semble appartenir à une phase intermédiaire avec le style Waldalgesheim. L'examen de l'or nous permettra aussi de déterminer le lieux de réalisation.
Cependant il semble que le casque d'Agris soit un concentré de différentes techniques appartenant chacune à des régions bien distinctes. Cette hypothèse permettrait de montrer à travers ce casque les courantsd'échanges qu'il y avait à cette époque.

LE CASQUE D'AGRIS

DESCRIPTION DU CASQUE D'AGRIS

le timbre du casque

C'est une calotte interne en fer martelé en une seule pièce, qui est actuellement très corrodée.
A l'arrière de cette pièce, un couvre nuque a été rapporté et fixé par rivetage. Toute la surface du casque est recouverte de quatre bandes ornementales en bronze dont le décorqui est en léger relief a été obtenu au repoussé et à la coulée puis entièrement revêtu d'or. Les parties supérieures et inférieures du décor du timbre ont été agrémentées par de nombreux cabochons de corail fixés par des rivets en argent à tête de bronze décorée et plaquée d'or.
L'ornementation du timbre est organisée en trois registres principaux superposés. Ils sont entièrement recouvertsde compositions d'inspiration végétale.
La décoration relève principalement de la tradition du Premier style du V siècle, comme le définit si bien Paul Jacobsthal dans son ouvrage fondateur sur l'art celtique ancien. Cependant, le traitement si particulier des motifs ainsi que la présence d'un petit nombre de compositions caractéristiques du style végétal connu ou style de Waldagesheim, comme...
tracking img