Castration physique des délinquants sexuels

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (494 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Paris, le 23 octobre 2009 12-14 rue Charles Fourier 75013 PARIS Tel 01 48 05 47 88 Fax 01 47 00 16 05 Mail : syndicat.magistrature@wanadoo.fr site : www.syndicat-magistrature.org

COMMUNIQUE DEPRESSE

Castration physique d es délinq uants sexuels : quand Mich èle A lliot-Marie dérape
Dans une interview à paraître demain dans le Figaro Magazine, le ministre de la Justice et des Libertésaffirme que « la castration PHYSIQUE » des délinquants sexuels « mérite une analyse » et qu’elle peut « être débattue, y compris au Parlement ». Prenant acte de cet hommage au Moyen Age, le Syndicat dela magistrature suggère une simplification de l’échelle des peines : - l’amputation de la main pour les voleurs et de l’autre main pour les voleurs récidivistes (dans le respect des principes quigouvernent la loi sur les « peines-planchers ») ; - l’ablation de la langue pour les escrocs et le prélèvement du foie pour les conducteurs sous l’empire d’un état alcoolique ; - le supplice dit du «croc de boucher » pour les auteurs de dénonciations calomnieuses ; - la lapidation des casseurs… S’agissant des infractions économiques et financières, un simple retrait des boutons de manchette enplace publique devrait suffire. La suggestion de Michèle Alliot-Marie pourrait prêter à la dérision si elle ne traduisait une conception caricaturale et abjecte du traitement de la délinquancesexuelle. La « réflexion » que propose d’engager le garde des Sceaux consiste rien moins qu’à évaluer l’opportunité de recourir à un traitement inhumain et dégradant dans une logique de « précaution ». 1 On retrouve ici le fantasme malsain d’une justice d’élimination qui tend progressivement à défigurer notre droit pénal. Il s’agit en somme, comme avec la « rétention de sûreté », de renoncer àl’effort de réinsertion en ciblant le corps du condamné. Ainsi, pour ceux qu’ils considèrent comme « irrécupérables », les idéologues de l’élimination n’ont d’autre projet que l’enfermement préventif,...