Causes et conséquences de la tertiarisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1513 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Causes et conséquences de la tertiarisation

Introduction :
Colin CLARK, économiste anglais, né en 1905, a divisé l’activité productive en 3 secteurs :
le primaire : production de ressources naturelles(agriculture, sylviculture, pêche);
le secondaire : transformation des ressources naturelles en produits manufacturés dits industriels
le tertiaire : autres activités économiques quin’utilisent ni les procédés agricoles ni les procédés industriels. Il s’agit principalement de la production des services marchands et des services non marchands.

Il est bien loin le temps où la population française se répartissait à peu près également entre agriculture, industrie et services. Aujourd'hui, le monde agricole est presque marginal, l'industrie perd des emplois et le tertiaire compensecomme il peut.
La tertiarisation désigne la montée des activités tertiaires dans l'ensemble de l'économie, donc le fait qu'une fraction croissante du travail humain s'effectue dans ces activités tertiaires. Les services marchands et non marchands, c'est-à-dire ceux financés par les prélèvements obligatoires et non par la vente sur un marché, constituent le grand réservoir d'emplois.

Depuis lapremière révolution industrielle(mouvement d’industrialisation qui a touché l’Angleterre puis la France entre le XVIIIème et le XIXème siècle), la répartition de la population entre les trois secteurs s’est progressivement modifiée : regression du secteur primaire(diminution des effectifs dans l’agriculture), au profit du secteur secondaire(davantage d’effectifs dans l’industrie), puis le secteursecondaire diminue au profit du secteur tertiaire(les effectifs diminuent dans l’industrie et croissent dans les services).
Le secteur tertiaire emploie actuellement 89% de la population active française.
L’accroissement de la part du secteur tertiaire a donné naissance au terme “tertiarisation” de la population active. Cette façon de s’exprimer doit cependant être relativisée : on assiste en faità une secondarisation du secteur tertiaire(emploi croissant de machines dans le secteur tertiaire) ainsi qu’à une tertiarisation du secteur secondaire(importance de l’activité de service -marketing, communication, transport, etc.- dans le secteur secondaire, c’est-à-dire dans les entreprises industrielles).

Quelles sont les causes et les conséquences de la tertiarisation? La croissanceéconomique va t elle de pair avec la tertiarisation?

I.Les causes de la tertiarisation

1.Des gains de productivité très élevés dans les deux autres secteurs

Dans le secteur primaire (agricole) à cause de la sélection des animaux et des plantes, de l’utilisation des engrais, des machines et des nouvelles techniques de culture et d’élevage. Les machines se substituent de plus en plus à l’homme.Cela entraine:
- baisse des effectifs agricoles
- exode rural vers les villes
- urbanisation accélérée
- problème de la répartition harmonieuse de la population.
- dans le secteur secondaire (industriel), grâce au machinisme et à des organisations de production plus efficaces.
Les gains de productivité sont beaucoup moins élevés dans le secteur tertiaire : les services nécessitent en effetune main d’œuvre incompressible ; il n’est donc pas possible de réaliser des économies à ce niveau.
Compte tenu de l’augmentation de la Demande dans le secteur des services(demande de santé, loisirs, culture), les effectifs diminuent dans l’industrie, ils augmentent dans les services.
Ce changement permet de parler de sociétés « post-industrielles » mais l’industrie garde tout de même une placedans la répartition des emplois.
Ainsi, les entreprises du secteur tertiaire représentaient 64,2% de l’emploi total en France au recensement de 1990 et 70% en 1997 contre 51,4% en 1975. Sur les vingt dernières années l’emploi a progressé d’ environ 40% dans le tertiaire alors qu’il reculait de 20% dans l’industrie et de 50% dans l’agriculture. Ces créations résultent d’un double effet. Tout...