Causse moyen atlasique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6104 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITREIV
LE CAUSSE MOYEN ATLASIQUE
B.LEPOUTRE, E MAR TI^
avec la collaboration de J. CHAMAYOU
De quelque endroit qu’on l’aborde, le Causse moyen. atlad- qu‘e barre l’horizon de lignes rigides. Les plateaux qui le com-posent surplombent les régions voisines, que ce soit le couloir de Khenifra-Azrou ou le Saïs. Le Causse moyen atlasique offre les paysages classiques de hauts plateauxcalcaires, d’où l’ap- pellation de causse, ce qui implique tout un ensemble de condi- tions lithologiques, hydrologiques et morphologiques. C’est en effet le domaine du calcaire ou, plus précisément, de roches carbonatées : calcaires et dolomies.
Les limites +du Causse moyen atlasique sont bien marquées à 1’W et au N par des corniches ou des escarpements dont le commandement peut atteindre 300 à 400mètres. Vers l’E, le Causse est accolé à une zone montagneuse, en général plus éle- vée, sillonnée par des chaînes orientées SW-NE : cette zone est appelée Moyen Atlas plissé. Le contact entre Causse et Moyen Atlas plissé n’est pas partout très net. I1 est très spectaculaire dans la partie centrale de la chaîne (région de Timahdite) où le Causse est dominé par un alignement de plis tandis qu’au Net au S les contrastes s’estompent très rapidement.
Depuis l’oued Serou au SW, jusqu’à la région de Taza au NE, le Causse moyen atlasique forme un grand ensemble des plateaux étagés de 1O00 à 2000 m. Les conditions naturelles en font un domaine peu favorable à l’implantation humaine. A l’exception de quelques secteurs favorisés, le Causse moyen atlasique est resté traditionnellement une grandezone de par- cours pour les populations transhumantes d’origine berbère ainsi qu’un domaine forestier de première importance pour le pays.
I. Les données géologiques et structurales
A. Les affleurements géologiques
Les terrains anté-jurassiques constituent le substratum pro- fond du Causse. Le socle n’apparaît que sur le versant occiden-tal : à Azrou par exemple, les schistes et lescalcaires viséens, arasés puis soulevés en bloc affleurent jusqu’à 1600 m d’altitude. Ailleurs, ce n’est qu’à la faveur de bombements que le socle apparaît en boutonnière : au SE de Sefrou et au J. Kanndar près d’Imouzzer.
Le Permo-Trias recouvre les terrains primaires en discor-dance. I1 est beaucoup plus fréquemment représenté, non seu-lement sur toute la bordure occidentale mais aussi sur le pla-teau. En effet, les axcidents tectoniques le font affleurer très souvent, de même que 1’4rosion qui a laminé et défoncé les couches du Lias. Les grandes vallées, comme celles de l’Oum er Rbia, du Serou, se sont essentiellement entaillées dans les couches tendres du Permo-Trias. Cet étage présente en effet deux faciès de roches tendres : à la base, une épaisse couche d’argilites rouges parfoissalifères, au-dessous des bancs de dolé- rite plus OLI moins altérée, brun-jaunâtre, verdâtre ou violache. La dolérite offre une résistance à l’érosion plus grande que les argilites mais plus faible que le Lias qui la surmonte.
Le Lias couvre presque toute la surface du Causse moyen atlasique. I1 repose en concordance sur le Permo-Trias. A la base on reconnaît le Sinémurien-Lotharingien caractériséd’abord par des dolomies peu résistantes, soit très fractionnées et con-cassées, soit très altérées et fournissant des sables dolomitiques : c’est ce qu’on appelle le faciès des dolomies sableuses. De façon moins générale, la dolomie se présente ensuite. en gros bancs donnant des abrupts discontinus. Ce lias inférieur est surtout représenté au S des Causses ainsi qu’au NW.
Au-dessus, le Pliensbachieninférieur se caractérise par toute une série de bancs dolomitiques et calcaro-dolomitiques, à la stratification bien visible, d’oÙ l’appellation de ). D’un banc à l’autre d’ailleurs, la texture, la couleur, le faciès varient très sensiblement. Le Pliensbachien supérieur et le Do-mérien se présentent avec des faciès calcaires en bancs assez minces, très diaclasés avec souvent de fines...
tracking img