Cave du tricastin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1102 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas pratique : Les cuves de Tricastin
Introduction
C’est une société anonyme qui fabrique des cuves de vinification dans la Drôme.
L’activité des cuves de Tricastin semble être impactée par la stagnation de la consommation de vin.
Nous allons effectuer un diagnostic afin d’avoir une vision claire sur la continuité de l’exploitation et les possibilités d’investissement.Activité et performance Tout d’abord, nous constatons une baisse du CA de 697 677€ soit -5,89% (il aurait pu être intéressant de connaître la répartition de cette perte entre France et exportation).
Dans le même temps nos achats ont progressé de 6% en valeur (cela est certainement provoqué par la forte augmentation des matières premières) ce qui provoque inévitablement la chute de la création devaleur ajoutée de 12% soit -948 950€.
De plus, une très forte hausse des impôts, taxes et versements assimilés de presque 45% participe à l’effondrement du RBE de 33% soit plus de 1 000 000€.
Dans cette baisse de la création de richesse nous avons maîtrisé nos charges de personnel mais nous sommes, toutefois, moins productif.
Les DAP sont une des charges qui baisse le plus significativement.Cela n’est pas forcément un des postes où il est nécessaire de faire des réductions mais contribue toutefois à amortir la baisse de 12% du résultat d’exploitation. Nos charges financières sont, également, en forte baisse ce qui confirme que notre outil de production vieilli ou alors que nos investissements diminues.
Au final, le résultat de l’exercice est en hausse de 11% (71 422€) ce quilaisse penser que l’entreprise est bien gérer ou en bonne santé. A quel prix obtenons-nous ce bon résultat :
Vieillissement de l’outil de production et diminution de l’investissement (malgrés l’achat d’un terrain)
{text:list-item} {text:list-item}
Baisse logique de l’impôt sur les sociétés
Climat sociale difficile
{text:list-item} {text:list-item}
Pourconclure, nous avons un vieillissement de l’outil de production et un climat social difficile. Avons-nous encore les ressources suffisantes pour inverser cette mauvaise spirale.
Structure financière et solvabilité Nous allons donc étudier la santé financière de la société pour prévoir un investissement futur pour garder une bonne productivité.
Concernant les capitaux propres, on peutconstater que la société se porte plutôt bien car elle a un report à nouveau positif de 166 515 € en nette augmentation depuis N-1 qui était à 99 878 € soit une augmentation de 66 000 €.
Concernant les dettes, on peut constater des dettes à long terme (Entre +1 an et 5 ans) d’environ 950 000 € ce qui représente un montant minime comparé aux dettes financières à court terme qui représente 3 551145 €. La société peut donc rencontrer certaine difficulté à régler ses dettes à cout terme (Emprunt, Fournisseurs, fiscales et sociales, etc.). Ce qui explique le taux d’endettement de la société de 8,3% qui est relativement important.
Comme nous avons pu le constater la société va connaitre des difficultés lié à la baisse de son activité. En effet, ces difficultés commencent àse ressentir auniveau de l’actif circulant. Avec l’augmentation des stocks de Matières premières 1 194 697€ comparé à 909 021€ en N-1 ainsi que l’augmentation des stocks de produit intermédiaire ou fini.
En parallèle à cela, on peut constater une nette augmentation des créances clients et comptes rattachés ce qui peut s’expliquer par la négociation par les clients de la société de délais de paiementun peu pluslong 95 jours au lieu de 87 jours en N-1. Ce que commercialement, la société ce doit de faire pour garder se clientèle, le secteur étant en difficulté.
Pour finir nous pouvons constater une baisse des disponibilités ce qui reprend pour conclure que la société va rencontrer des difficultés de trésorerie à court terme.
En conclusion la société est peut être bien gérer du fait de son...
tracking img