Ccf gestion des opérations import-export

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2640 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sarah JEANGIRARD Lycée Choiseul

Dossier support à l’épreuve E62 – conduite des opérations import et export

Stage effectué dans l’entreprise SCHRUB
Du 21 février au 26 mars 2011

[pic]

B.T.S. COMMERCE INTERNATIONAL SESSION 2011

Avant propos

Dans le cadre du stage de B.T.S. CI 2e année, mon objectif était d’étudier et de participer à la mise en oeuvre d’uneopération d’import export à la fois dans ses dimensions administratives, organisationnelles et relationnelles. Pour ce faire, il était important de mettre en œuvre les compétences acquises au cours des deux années de formation telles que les techniques du Commerce International (logistique, procédures douanières, moyens et techniques de paiement, gestion des risques et des incidents, …), d’informatiquecommerciale (utilisation des logiciels de la suite Microsoft Office et du progiciel interne à l’entreprise) et de communication interne et externe (prestataires, clients, fournisseurs…).

J’ai effectué mon stage au sein de l’entreprise SCHRUB à Ballan-Miré (37), qui est spécialisée dans les produits et prestations pour le soudage.

Je tiens à remercier tout particulièrement Mme ElisabethRIGARDIE, ma tutrice, qui m'a accordé sa confiance en me confiant ce stage et a supervisé mon travail au jour le jour, mais également toute l'équipe commerciale de l'entreprise : MM Aubert, Togar et Nique car chacun d'entre eux ont su trouver un peu de temps pour m'aider dans mes missions.

Enfin, je remercie toute l’équipe pédagogique du lycée Choiseul et en particulier M. Fillet pour le suivi etl’attention supplémentaire portés à mon stage dans la mesure où je n’ai pu l’effectuer dans la période normalement consacrée aux stages pour le reste des étudiants de la filière.
1. Descriptif de l’entreprise d’accueil : SCHRUB :

• Historique et Organisation :

Basée à Ballan-Miré près de Tours dans l’Indre-et-Loire (37), la société SCHRUB est d’abord connue pour le négoce du cuivre.Par la suite, elle s’est spécialisée dans la conception et fabrication de produits spéciaux pour le soudage en métaux non ferreux destinés entre autres au secteur automobile. Créée en 1966 par M. Eugène SCHRUB, elle compte aujourd’hui 80 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 5,7 M € en 2010, dont environ 18 % à l’export, principalement vers l’Allemagne, l’Espagne et la Turquie.Organigramme du groupe

[pic]

L’entreprise a été rachetée en 2008 par la holding LAFFI Holding. LAFFI constitué par Olivier de la Ferté, qui avait acheté 40 % du capital de Schrub au fils du fondateur, a acquis 98 % des parts de la société. Dans la foulée, Olivier de la Ferté, qui assurait la co-direction opérationnelle de l’entreprise aux côtés de René Kupfer, le gendre du fondateur, a été nomméPDG.
LAFFI détient également 100% du site de production en Bulgarie, qui traite la reprise d’ébauches d’électrodes et leur usinage, et 35% de la société SD Service, un centre de formation soudure situé en face du site de SCHRUB à Ballan Miré.
SCHRUB a également mis en place avec des partenaires locaux un site de production à Pune en Inde détenu à hauteur de 80% par le groupe et un autre site deproduction en Turquie à Istanbul détenu à 65% par LAFFI Holding.

Organigramme de la société

[pic]

SCHRUB compte 4 commerciaux : Philippe Aubert chargé des clients en France, Joël Nique chargé des secteurs aéronautique ferroviaire et défense, Eren Togar chargé de la Turquie de la Russie de l’Iran et de la Roumanie et David Boucheny responsable export qui part régulièrement prospecter etvisiter les clients à l’étranger.

L’administration des ventes export est gérée par Elisabeth Rigardie, ma tutrice pour ce stage. Elle traite les commandes qui lui arrive directement des clients, transmet les plans qui lui sont fournis à l’atelier et assure le suivi entre le chef d’atelier, les commerciaux et les clients étrangers . Pour les clients turques, russes et iraniens, elle est aidée...