Ccf hisoite bataille de verdun

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (931 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mourlan Elodie, classe de Cap 1 année, 2010/2011

Le thème que j'ai choisi est le suivant: Verdun et la mémoire de la bataille.

La problématique que j'ai choisie pour traiter ce sujet est lasuivante: En quoi la vie des poilus a t-elle été si difficile dans les tranchées?

Pour répondre à cette question j'ai choisi de présenter les documents suivants:

Image , L'uniforme français de1916, 2000.
Je vois un soldat français de la première guerre mondiale appelé « poilus » dans son uniforme de guerre bleu . L'uniforme est lourdement équipé ( bottes épaisses, sac à dos, gourde,ceinturon...) et l'arme est imposante.
Cela montre la dureté que le poilu avait a se déplacer a cause de l'ampleur de son équipement, la chaleur de l'été a supporter dans cet uniforme épais et l'importancedes blessures qu'il devait avoir aux pieds dans des bottes aussi serrées et rarement ôtées.
Ce document me permet de montrer une des raison qui rendait la vie du poilus difficile dans les tranchées etau front en grande partie a cause de l'uniforme inadéquat et rude à porter lors de tels affronts et conditions de vie.

Ma chère mère,
« [...] Par quel miracle suis-je sorti de cet enfer, je medemande encore bien des fois s'il est vrai que je suis encore vivant ; pense donc, nous sommes montés mille deux cents et nous sommes redescendus trois cents ; pourquoi suis-je de ces trois cents quiont eu la chance de s'en tirer, je n'en sais rien, pourtant j'aurais dû être tué cent fois, et à chaque minute, pendant ces huit longs jours, j'ai cru ma dernière heure arrivée. Nous étions tous montésla-haut après avoir fait le sacrifice de notre vie, car nous ne pensions pas qu'il fût possible de se tirer d'une pareille fournaise. Oui, ma chère mère, nous avons beaucoup souffert et personne nepourra jamais savoir par quelles transes et quelles souffrances horribles nous avons passé. A la souffrance morale de croire à chaque instant la mort nous surprendre viennent s'ajouter les souffrances...
tracking img