Ccf tecad gemeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Herbillon Fanny M22 TECAD
Escamilla Bastien BTSA GEMEAU

Dossier Documentaire

Thème : « Argent valeur d'usage valeur d'échange »

Problématique : L’argent fait-il le bonheur ?

Sommaire

Résumé

Introduction
La société humaine à établi unsystème basé sur l'argent en temps qu'outil d'échange entre les humains ......Chaque humain se spécialise ainsi dans un certain domaine, l'humain travaille ainsi dans un certain domaine afin de recevoir une certaine somme. L’Humain peut dépenser cet argent dans la nourriture, les habits, un abri et le confort nécessaires à sa survie et à celle de sa famille. L'argent permet ainsi une certainejustice sur la planète car en effet, l'homme reçoit l'argent nécessaire à sa survie uniquement en travaillant et en aidant ainsi d'autres humains à survivre.
L'homme, au cours de sa quête de vie, recherche à atteindre le bonheur et espère l'atteindre un peu plus à chaque nouvel objectif qu'il se fixe. Il en a besoin pour se sentir en vie et continuer à trouver du plaisir à vivre. Un homme qui esttriste et malheureux pendant une trop longue période perd son goût à la vie et avec lui tout espoir de la continuer. Chacun trouve son bonheur et sa joie de vivre dans d'autres domaines. Les uns le trouvent dans des activités telles que le sport, le voyage, la lecture, l'écriture et le dessin, d'autres le trouvent dans l'amour et le besoin de venir en aide, d'aimer et d'être aimés et de rendreheureux leur entourage, d'autres malheureusement aussi dans la destruction, le mensonge et le vice et d'autres encore le trouvent dans le confort matériel et le pouvoir d'achat. Cela dépend de chaque humain et varie de l'un à l'autre en fonction de notre caractère et notre vie. La plupart des humains de notre monde voient le bonheur dans le matérialisme et l'argent, est ce que c’est une erreur de leurpart ?

Documents
1er Document :
« Jamais l'argent ne me parut une chose aussi précieuse qu'on la trouve. Bien plus, il ne m'a jamais paru fort commode; il n'est bon à rien par lui-même, il faut le transformer pour en jouir; il faut acheter, marchander, souvent être dupe, bien payer, être mal servi. Je voudrais une chose bonne dans sa qualité : avec mon argent je suis sûr de l'avoir mauvaise.J'achète cher un œuf frais, il est vieux, un beau fruit, il est vert, une fille, elle est gâtée. J'aime le bon vin, mais où en prendre? Chez un marchand de vin? Comme que je fasse, il m'empoisonnera. Veux-je absolument être bien servi? que de soins, que d'embarras! Avoir des amis, des correspondants, donner des commissions, écrire, aller, venir, attendre; et souvent au bout être encore trompé. Quede peine avec mon argent! Je la crains plus que je n'aime le bon vin.
Mille fois, durant mon apprentissage et depuis, je suis sorti dans le dessein d'acheter quelque friandise. J'approche de la boutique d'un pâtissier, j'aperçois des femmes au comptoir; je crois déjà les voir rire et se moquer entre elles du petit gourmand. Je passe devant une fruitière, je lorgne du coin de l'œil les bellespoires, leur parfum me tente; deux ou trois jeunes gens tout près de là me regardent; un homme qui me connaît est devant sa boutique; je vois de loin venir une fille; n'est-ce point la servante de la maison? Ma vue courte me fait mille illusions. Je prends tous ceux qui passent pour des gens de connaissance; partout je suis intimidé, retenu par quelque obstacle; mon désir croît avec ma honte, et jerentre enfin comme un sot, dévoré de convoitise, ayant dans ma poche de quoi la satisfaire, et n'ayant osé rien acheter.

J'entrerais dans les plus insipides détails, si je suivais dans l'emploi de mon argent, soit par moi, soit par d'autres, l'embarras, la honte, la répugnance, les inconvénients, les dégoûts de toute espèce que j'ai toujours éprouvés. A mesure qu'avançant dans ma vie le...
tracking img