Ce que la noel est en réalité...

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5769 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CE QUE LA NOËL EST EN RÉALITÉ...

Tous peuvent péremptoirement déclarer être entrain de fêter la Noël à laquelle la tradition chrétienne assimile la naissance de Jésus-Christ, le divin Sauveur de l’humanité. La Noël se festoie universellement chaque année le 25 décembre, à l’exception dans quelques rares pays de fortes traditions musulmanes comme la Turquie et le Liban où la Noël est célébrée àune autre date. Il parait que la religion chrétienne et le monde païen s´accordent sur le fait que cette fête existerait ou qu’il serait normal de fêter la naissance de Jésus pendant que la Bible, source par excellence de la vie de Jésus, semblerait se taire sur une date quelconque à laquelle correspondrait la naissance du Fils de Dieu. Cependant, objet de toute sorte de déformations et demalversations, la Noël est loin d’être une fête célébrée sainement et véritablement dans l’amour par les humains. Ainsi, dans l´objectif de comprendre la nature cette fête et les raisons pour lesquelles elle a été inventée, nous allons considérer dans notre réflexion d´abord ses origines et sa dimension hypocrite, ensuite voir le capital économique qu´elle génère et si elle a un fondement biblique,expliquer sa vraie valeur intrinsèque ainsi que sa signification, puis l´on prodiguera enfin quelques conseils permettant de mieux la chercher.

Origines de la Noël



Etymologiquement le mot Noël vient du Grec ''natalis'' signifiant naissance, dans la langue portugaise, une langue de la même famille que les langues latines, le mot ''Natal'' signifie la même chose qu´en Français. La Noël gardejusqu’à preuve du contraire une origine strictement païenne. En effet, à l’époque où l’église faisait face à des hérésies, des hommes et des femmes mal intentionnés se sont infiltrés en grand nombre parmi les saints dans le but de déformer la vérité, en blasphémant le nom de Dieu ils ont prêché un évangile contraire à cet évangile auquel Jésus-Christ a consacré toute Sa vie, leur évangile étaitcompatible aux modes de vie des païens. Ces derniers, au lieu d’exhorter les païens à marcher à la lumière de Dieu, ont de préférence essayé de leur faire plaisir en leur divulguant un évangile conforme à leurs traditions, à leurs moeurs et à leurs coutumes. Dans le monde des païens, les Saturnales, fête célébrée en l’honneur du dieu saturne, dieu de l’agriculture, commencent à partir du 25décembre dans le calendrier julien comme fête de fin d’année, chez les Romains ces festivités sont dédiées au dieu Sol, chez les Perses à la déesse Mithra. Vers l’an 350 le pape Jules 1er a déclaré le 25 décembre le jour de la naissance de Jésus, ce fut dès lors un acte traduisant en quelque sorte une fusion entre le Christianisme ( religion chrétienne) et le Paganisme (religion païenne) au lieu del’influence de celui-là sur celui-ci. L’histoire de la Rome, de la Grèce, de l´Egypte, de la Mésopotamie pour ne citer que ces grandes civilisations antiques, leur littérature ainsi que leur philosophie ont été profondément et fortement influencées par des mythes à caractère religieux dont le but fut d´arriver à donner un nom ou une date de naissance aux différentes divinités qui les composaient.

Aucours de ces fêtes dans la Rome antique plus précisément on assista à des sacrifices humains faits en l’honneur des dieux chaque fin d’année en particulier au dieu Sol. Est-ce la célébration de la naissance de Jésus-Christ qui exige ces sacrifices humains qui se révèlent stupides et cruels? Non loin delà, au contraire ces festivités vilipendent le sens réel de la naissance du Christ-Jésus, ellesn’ont rien en commun avec les dimensions spirituelle et physique de Sa naissance. Les Saturnales à Rome furent une meilleure occasion pour les hommes de manger, boire, s’enivrer, voire commettre des excès de table, de l’adultère et de toute sorte d´actions à caractère sexuel tout en restant convaincus qu´ils étaient entrain de rendre hommage, gloire, culte de louange ou d´adoration au Seigneur...
tracking img