Celui qui ne sait pas est un ignorant, mais celui qui sait et qui ne fait rien est un criminel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1116 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Exercice de dissertation
Sujet n°3 :
« Celui qui ne sait pas est un ignorant, mais celui qui sait et qui ne fait rien est un criminel » Bertolt Brecht

En 1935, la montée du régime nazi effraie les allemands, surpris par les idées qu’ils proclament, il est trop tard. Les nazi ont déjà prit le pouvoir, il faut désormais suivre ou quitter les pays au plus vite. Bertolt Brecht quitta le pays etse déchoit de sa nationalité maternelle. Pour lui, les allemands qui n’ont pas réagit aux idées extrémistes d’Hitler sont des lâches. Ils sont tous autant coupable que le dictateur, de la mort millions de juifs. La peuple allemand n’aurait-il pas du se révolter et protester contre les projets nazi ?
« Celui qui ne sait pas est un ignorant, mais celui qui sait et qui ne fait rien est un criminel »cette phrase de l’auteur dramaturge allemand est assez évocatrice et c’est pourquoi nous allons nous penchez sur ce problème qui se fait ressentir à plusieurs échelles : mondiale, nationale ou régionale.
Quelqu’un retiré du monde, ou simplement quelqu’un qui n’a pas la connaissance d’un problème, ne peut rien y faire. Il est logique que l’être humain qui ne connait pas, juste un minimum, unechose, ne se posera jamais une seule question à propos de celle-ci. C’est tout à fait impossible, sauf par une intuition venue d’ailleurs, qu’un homme essai de résoudre une question dont il n’a même pas l’intitulé. Une personne n’ayant jamais entendu parler du réchauffement climatique (bien qu’il soit très rares sur notre continent) ne réfléchira pas même une seconde à comment réussir à diminuer lapollution de la planète. C’est pourquoi un ignorant, qui est un personne qui ne connaît pas ou très peu l'existence de quelque chose, qui ne l’a pas étudié ou pratiquée, est tout à fait pardonnable de ne pas agir afin de réussir à répondre à la question qu’il ne se pose même pas.
Aussi, quelqu’un qui n’a pas la capacité de résoudre un problème, ne peut rien faire face à lui. Malgré qu’il essaieencore et encore, qu’il persévère, il se peut qu’il ne réussisse pas. Un mathématicien, même le plus reconnu de tous, pourra toujours trouver une équation farfelue que personne ne saura résoudre ou bien qu’il faudra des siècles avant d’y parvenir. Ce n’est pas pour autant qu’il deviendra la risée de sa profession. Il aura essayé un maximum et seul celui qui y arrivera, pourra lui jeter la premièrepierre. Ce mathématicien qui lui sera ignorant car il n’aura pas atteint son but, n’est pas pour autant un criminel car il ne saura pas plus que quelqu’un d’autre la voie à prendre pour trouver la formule qu’il cherchait.
Dans le cas contraire, des gens préfèrent, par facilité, omettre les principes de bases pour éviter les problèmes. Aujourd’hui, le petit Kevin n’a, une fois de plus, pas rangéses jouets. Sa mère, connaissant le caractère assez explosif et très rebelle de son fils, n’a pas voulu recommencer la scène qui se joue depuis des années. Par peur, elle décide de se taire et de ranger elle-même les voitures, figurines et autres cubes. Est-ce le meilleur comportement que pourrait adopter la jeune mère ? L’enfant en tirera-t-il des leçons et saura-t-il grandir et apprendre lesgestes du quotidien d’une telle manière ? La mère n’a-t-elle pas commis un crime (en relativisant la gravité du mot) envers son enfant en ne lui disant rien alors qu’elle sait que chacun doit pouvoir apprendre à se subvenir à soi-même ? Le petit aura des difficultés à admettre plus tard qu’il doit s’adonner à certaines corvées. La seule responsable sera sa mère devenue trop laxiste par la crainte de laréaction du jeune marmot.
Encore, certains savent quelles choses faire afin de trouver un accord. Mais personne n’est décidé à faire des concessions. De ce fait, rien n’avance et même pire, on tourne en rond. Quel exemple est plus actuel que notre gouvernement ? Wallons contre flamands, aucuns ne veulent donner à l’autre ce qu’ils souhaitent pour tomber d’accord. Mais comment est-il possible...
tracking img