Cephallees

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2776 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cours Magistraux

Pr. S. AIDI

LES CEPHALEES
I- INTRODUCTION La céphalée désigne classiquement une douleur ressentie au niveau du crâne. Les céphalées sont extrêmement fréquentes et relèvent de causes multiples. Elles représentent le premier motif de consultation en neurologie. En pratique quotidienne, il importe avant tout de distinguer les céphalées essentielles bénignes, de loin les plusfréquentes, des céphalées symptomatiques dont certaines sont des urgences neurologiques. Dans cette démarche diagnostique, l’interrogatoire est roi, il permet de déterminer le profil évolutif de la céphalée, élément capital du diagnostic étiologique. Schématiquement, on peut considérer que les céphalées récentes, qui s’installent brutalement ou de façon rapidement progressive, nécessitent desinvestigations urgentes. En revanche, les céphalées chroniques qui évoluent par crises, ou qui sont permanentes, sont dans la grande majorité des cas des céphalées dites « essentielles bénignes », dans lesquelles les examens complémentaires sont inutiles, et qui représentent plus de 90 % des consultations pour céphalées. Le diagnostic des céphalées a largement bénéficié de la classificationinternationale des céphalées, adoptée en 1988 par l’International Headache Society ( IHS ), qui a permis de définir des critères stricts pour chaque type de céphalée. II- CONDUITE DU DIAGNOSTIC Elle est basée essentiellement sur un interrogatoire bien conduit, étape capitale du diagnostic devant un céphalée, et complété par un examen clinique neurologique et général. 1-INTERROGATOIRE Il permet de préciser :*L’âge et le sexe : Certaines pathologies sont particulièrement fréquentes chez la femme jeune ,comme la migraine, d’autres pathologies sont plutôt fréquentes chez le sujet âgé comme la névralgie faciale essentielle. *Les antécédents personnels et familiaux de céphalées ou d’autres pathologies, notamment les facteurs de risque cardio-vasculaires. *Les caractéristiques de la céphalée : siège,sévérité, type, durée, et surtout son profil évolutif ce qui permettra de différencier entre céphalée récente, et céphalée chronique *Les signes accompagnateurs : peuvent être de grande valeur, telle une aura neurologique en faveur d’une migraine ou une altération de l’état général et des douleurs articulaires en faveur d’une maladie de Horton

1

2- EXAMEN CLINIQUE Il doit comporter un examenneurologique, une auscultation du crâne, un examen du fond d’œil, et un examen général. Le moindre signe neurologique anormal doit imposer la réalisation d’un scanner cérébral. 3- EXAMENS PARACLINIQUES Dans la majorité des cas, les examens complémentaires ne sont pas indispensables. Il sont souvent source de dépenses et d’angoisses inutiles pour le patient. Le scanner cérébral est systématique devantune céphalée d’installation brutale ou rapidement progressive, même si l’examen clinique est normal. Le diagnostic des céphalées essentielles bénignes reste purement clinique, mais la pratique d’investigations complémentaires est néanmoins justifiée chaque fois qu’existe la moindre atypie sémiologique ou évolutive. III- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE Le diagnostic étiologique est essentiellement fonctiondu profil évolutif de la céphalée. On distingue ainsi : les céphalées récentes, qui s’installent soit brutalement, soit de façon rapidement progressive. Ce sont des urgences neurologiques, et nécessitent des investigations rapides ; et les céphalées chroniques, qui évoluent par crises ou de façon permanente. Ce sont les céphalées essentielles bénignes, dont le chef de fil est la migraine. 1- LESCEPHALEES RECENTES = URGENCE NEUROLOGIQUE A – Les céphalées brusques : Dans ce cas deux principaux diagnostics sont à envisager : *L’hémorragie méningée : qui se manifeste par une céphalée brutale ressentie comme un coup de poignard, associée le plus souvent à des vomissements. L’examen neurologique retrouve une raideur de la nuque, et le scanner et/ou la ponction lombaire permettent le...
tracking img