Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10457 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

I. Le théâtre athénien et le théâtre sophocléen.

A. Qu’est-ce que le théâtre à Athènes ? page 1


B. Qu’est-ce que le mythe ? page 3


3. Comment est perçu le théâtre de Sophocle? page 5

II. Le retour d’Antigone au XXème siècle.

A. Qu’est-ce que le théâtre au XXe siècle ?page 11

B. Le mythe a-t-il le même sens ? page 15

C. Le théâtre de Jean Anouilh. page 16

D. Comment Anouilh reprend-il la pièce ? page 18

I. Le théâtre athénien et le théâtre sophocléen.

A. Qu’est-ce que le théâtre à Athènes ?

À partir du VIème siècle avantJ.-C. se construisent dans toutes les cités de Grèce des monuments en pierre mais le théâtre grec antique ne se développe qu’un siècle plus tard, à Athènes, dans des spectacles en l’honneur de Dionysos. Dieu du vin et des arts, il est représenté avec un masque pourvue d’une barbe et de cheveux, couronné de lierre, placé en haut d’un pilier et recouvert d’une robe flottante.
Les Dionysies, quise déroulent chaque année durant cinq jours de mars, se font dans le temple du dieu ou à l’Agora et mélangent cérémonies, chants religieux ou avec paroles alternés entre un soliste et un chœur et danses mais progressivement, un lieu spécifique s’intègre au temple pour les représentations théâtrales.
Les hommes, et probablement les femmes aussi, payent leurs entrées à un prix très bas mais plustard, grâce à la démocratie, les places deviennent gratuites pour les citoyens pauvres. Plusieurs invités officiels, dont le prêtre de Dionysos, sont assis au premier rang à des places d’honneurs. Derrière eux sont disposés en arc de cercle entre quinze mille et trente mille spectateurs. Tout d’abord, en plus des proclamations officielles, a lieu le sacrifice d’un porcelet. Puis, c’est trois joursde prestations qui se jouent au terme d’un poète et de trois pièces par jour.
Finalement, le poète vainqueur célèbre sa victoire par de grands banquets.

 
Masque représentant le dieu Dionysos. Vase d’une scène de Dionysies.


À cette époque, alors qu’en parallèle se répandent la philosophie et la démocratie, le théâtre prend une importancemajeur dans l’activité de la cité et constitue un lieu de réflexion sur de nombreux thèmes, tels que la politique, par l’intervention des relations de la cité et par l’évolution de la démocratie athénienne.



Plan d’un théâtre grec antique.

Le métier d’acteur est réservé aux hommes professionnels. À l’origine, le protagoniste joue tous les rôles et récite des vers tandis que le chœurchante. Il sert essentiellement d’intermédiaire pour la communication avec les dieux. Puis sont introduits le deutéragoniste, deuxième acteur, et, grâce à Sophocle, le tritagoniste, troisième acteur. Là encore, chaque acteur incarne divers rôles dans la même pièce.
Ils prononcent soit des vers parlés, en prose, ou soit des vers lyriques, chantés dans les moments pathétiques. Par ailleurs, ils portentdes costumes amples et colorés, différents de ceux de la vie quotidienne, et des masques permettant de reconnaître les différents personnages.
Les Grecs étant soucieux d’imiter le réel, des acteurs secondaires, souvent muets, accompagnent en nombre le spectacle pour symboliser des statues, des malades, des morts, etc.

Dans les moments d’intenses émotions, le chœur, fort et varié selon lestragédies, se joint aux acteurs, produisant ainsi beaucoup d’effets au cours de l’action, parfois autant qu’un personnage. La partie du théâtre appelée orchestra lui est réservée pour les chants et danses et l’estrade sur laquelle il se produit s’élève progressivement, le séparant définitivement des acteurs.
Les choreutes, qui doivent également être des hommes même lorsqu’ils représentent...
tracking img