Champ du pouvoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 4. Le champ du pouvoir

Références bibliographiques
BOURDIEU, Pierre, La Noblesse d’Etat, Grandes Ecoles et esprit de corps, Minuit, 1989
DAHL, Robert, Qui gouverne ? Armand Colin trad. 1971 (1961)
OFFERLE, Michel, Sociologie des organisations patronales, La découverte, Repères, 2009

Evoquer le champ du pouvoir invite à réfléchir sur la division du travail de domination laquelledomination, on le rappelle, permet de faire l’économie de l’usage de la contrainte physique dans les relations de pouvoir ordinaires (cf. Weber)
Mais il convient également de réfléchir sur la concurrence, les rapports de force qui s’établissent entre les différents groupes sociaux qui ont la prétention d’exercer le pouvoir. Parmi ces groupes historiquement on trouve en Europe l’aristocratie, labourgeoisie (revenir sur la fin du 18ème siècle et l’émergence puis l’ascension sociale de la classe de la bourgeoisie d’affaires revendiquant le pouvoir politique), les parlementaires, les bureaucrates (exemple de la commission de Bruxelles). L’ensemble de ces groupes peuvent être appréhendés comme constituant des ELITES aux légitimités antagoniques. Dès lors il convient de penser ces concurrencesen termes de transactions convenues entre ces groupes sociaux qui établissent entre eux des règles du jeu.
Cela nous permet ainsi de penser la circulation du pouvoir entre groupes interdépendants qui évoluent dans une réalité politique stabilisée (par la constitution, par les institutions, les procédures) mais qui est aussi secouée par des événements (crises, alternances électorales, guerresciviles).

Ainsi, comprendre le pouvoir « politique » revient à s’intéresser aux groupes qui le revendiquent autrement dit du point de vue de la démarche politiste, on s’intéresse aux propriétés sociales de ces groupes. Elles peuvent être de deux natures
- propriétés sociales héritées : dans le cas de la noblesse et qui se traduit par des biens matériels (terres)
- propriétés socialesacquises : titres universitaires, réseaux, relations
Les rapports entre les groupes sociaux confèrent une valeur relative de ces formes distinctes de capital (cf. Bourdieu) familial, économique, scolaire, professionnel qui varient dans le temps et dans les espaces.

De manière classique deux théories antagonistes tentent de rendre compte des élites

Les théories classiques monistes qui estimentque les élites forment la classe dirigeante dont les intérêts et caractéristiques sont analogues (cf. Mosca, Michels, Pareto) début du 20ème s.

Les théories classiques pluralistes naissent après 1945 aux USA et s’inscrivent dans une controverse idéologique contre les théories élitistes de Mosca, Pareto et Michels. Les thèses pluralistes considèrent que les élites sont nombreuses pour neconstituer qu’une seule élite.

Ces visions antagoniques ont laissé place désormais à une dimension relationnelle des groupes dirigeants. Aujourd’hui on raisonne en termes de configurations (cf. Elias) et de champ du pouvoir (cf. Bourdieu) qui est défini comme « un espace social, dont la structure est d’un côté définie par l’état de différenciation des espaces sociaux (champs politique, bureaucratique,juridique, économique) autonomes et d’un autre côté par l’état des rapports de force entre élites aux ressources différentes (capitaux politique, bureaucratique, juridique, économique) préalablement constitués, c’est-à-dire un « champ de lutte pour le pouvoir entre détenteurs de pouvoirs différents » Bourdieu, La Noblesse d’Etat, 1989. 
La perspective du champ montre des agents en concurrencepour la conquête du capital spécifique qu’ils tentent d’accumuler, de monopoliser dans le champ du pouvoir et des agents en concurrence pour conserver et transformer la valeur relative de leurs capitaux (se rappeler de la théorie des champs de Bourdieu).
Le champ du pouvoir est donc la lutte pour l’imposition du principe de domination dominant autrement dit du principe légitime de légitimation,...
tracking img