Champ visuel neurologique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 52 (12937 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ENCYCLOPÉDIE MÉDICO-CHIRURGICALE 21-480-E-50

21-480-E-50

Champ visuel neurologique : méthodes d’examen - séméiologie
JF Risse MP Delplace
R é s u m é. – La richesse de la séméiologie périmétrique observée en neuro-ophtalmologie trouve son origine à la fois dans la complexité de l’organisation des voies optiques tout au long de leur trajet et dans la diversité des processusphysiopathologiques en cause. Pourtant, des règles simples, bien établies, fondées sur l’expérience clinique et la neuroanatomie, permettent avec plus ou moins de précision d’associer aux déficits du champ visuel observés, la latéralité, le siège en hauteur et en étendue de lésions sur la voie optique. Depuis quelques années, l’exploration du champ visuel en neuro-ophtalmologie a bénéficié de l’automatisation despérimètres qui permet de quantifier les déficits, d’explorer plus en détail le champ central particulièrement profitable à la pathologie des voies optiques antérieures et des progrès de l’imagerie cérébrale qui apportent des corrélations anatomocliniques et fonctionnelles jusque-là impossibles sans abord chirurgical. Grâce à elles, le dessin de la cartographie du champ visuel s’est précisé, pourmieux décrypter la signification de tableaux périmétriques jusqu’alors mal compris, plus spécialement dans le domaine des affections rétrochiasmatiques.

Introduction
L’imagerie moderne neuroradiologique a fait perdre à la séméiologie fine du champ visuel une partie de son intérêt pour la localisation précise des lésions de la voie optique. Malgré tout, l’analyse du champ visuel conserve uneimportance capitale non seulement pour le diagnostic clinique des affections neuro-ophtalmologiques, mais elle fournit bien souvent aussi des arguments pronostiques sinon une aide pour guider la thérapeutique. La valeur diagnostique du relevé périmétrique repose sur le principe de l’organisation des voies visuelles qui sera simplement rappelé, comme le seront les techniques d’examens du champ visueldisponibles, avec leurs avantages et inconvénients en pathologie neuro-ophtalmologique ; enfin, la séméiologie propre au niveau d’atteinte de la voie optique sera détaillée.

Rappel de la systématisation de la voie optique sensorielle (VOS)
L’application dans le raisonnement des sept règles qui régissent la systématisation de la VOS [16] permet schématiquement d’associer à chaque niveau un déficitcaractéristique du champ visuel (fig 1). La symétrie : les parties droite et gauche de la VOS sont symétriques par rapport au plan médian. La fasciculation : un certain nombre de faisceaux se retrouvent tout au long de la VOS, ce qui permet de distinguer des faisceaux maculaires, des faisceaux périphériques moyens et le faisceau de la demi-lune. L’organisation avec le passage à partir de ladécussation chiasmatique d’une organisation monoculaire à un nerf hémiopique par conjugaison et non fusion des

1 Représentation schématique des voies optiques avec les déficits du champ visuel correspondant à chaque niveau. 1. Nerf optique ; 2. chiasma : syndrome médian ; 3. bandelette : partie antérieure ; 4. jonction nerf optique : chiasma ; 5. bandelette : partie postérieure ; 6, 7, 8, 9. radiationsoptiques ; 10, 11, 12. cortex occipital.

© Elsevier, Paris

Jean-François Risse : Professeur agrégé, chef de service, centre hospitalier universitaire, service d’ophtalmologie, hôpital Jean Bernard, 350, avenue Jacques-Cœur, BP 577, 86021 Poitiers cedex, France. Marie-Paule Delplace : Ancien chef de clinique-assistant, chef de service, service d’explorations fonctionnelles, hôpital Bretonneau,2, boulevard Tonnelé, 37044 Tours, France. Toute référence à cet article doit porter la mention : Risse JF et Delplace MP. Champ visuel neurologique : méthodes d’examen - séméiologie. Encycl Méd Chir (Elsevier, Paris), Ophtalmologie, 21-480-E-50, 1998, 14 p.

faisceaux dans le tractus optique : ce qui est à l’origine de l’incongruence des déficits périmétriques que l’on peut retrouver tout au...
tracking img