Chanson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (388 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Même s’il a la chance d’avoir un emploi régulier, il souffre d’être déshumanisé, esclave de sa
machine : « Tu viens que t’es tellement spécialisé dans ta job steady, que tu fais partie de tatabarnac
de machine ! C’est elle qui te mène ! C’est pu toé qui watches quand a va faire défaut, c’est elle qui
watche… » (l. 15-17) On doit donc constater que pendant des années, Madeleine aussi bien queLéopold sont restés enfermés dans des conditions de vie auxquelles ils ont dû se résigner.
Par contre, chez l’un et l’autre cette détresse engendre aussi la révolte. Madeleine fuit la réalité
dansun silence qui symbolise à ses yeux sa force et contient sa violence intérieure. Elle avoue à
son fils : « […] dans le milieu du silence, la tempête arrive. » (l. 21). À l’intérieur d’elle-même,elle « [fait] des scènes qui durent des heures », elle précise : « des scènes tellement violentes […]
J’démolis la maison ou ben j’y mets le feu, j’égorge ton père, j’fais même pire que ça… » (l. 27-29)De son côté, la révolte de Léopold s’exprime par le contraire du silence, par ce cri de désespoir que
constitue le « sacre ». Chez Tremblay, le « joual » est associé à la fois à l’aliénation et àl’expression
du désir de se libérer. Le monologue de Léopold est le plus parfait exemple de ce besoin
d’exprimer sa détresse poussé à sa limite : « Hostie ! toute ta tabarnac de vie à faire la mêmetabarnac d’affaire en arrière de la même tabarnac de machine ! Toute ta vie ! » (l. 11-12) Ici, le
procédé de répétition contribue d’ailleurs à accentuer l’expression de la révolte. Dans son langagesans retenue, Léopold s’indigne contre son passé et contre son avenir : « Quand j’me suis attelé à
c’te ciboire de machine-là, j’étais quasiment encore un enfant ! […] Mais dans vingt ans, j’s’raimême pus un homme… » (l. 20-21) Mais ce besoin de libération a-t-il d’autre issue que d’aller
boire à la taverne (l. 30) ou d’espérer que « les enfants s’instruisent » et connaissent autre
chose...
tracking img