Chant des partisans

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1564 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Présentation de l’œuvre :
-------------------------------------------------
« Le champs des partisans », Anna Marly
Présentation générale :
Elle est née Anna Betoulinski en Russie, en 1917, parvint en France (Menton) vers 1920, dansa pour les Ballets russes, chanta un peu partout, y compris à Paris, avant de s'exiler en Angleterre en 1940 oùelle s'engagea comme cantinière au quartier général des Forces Françaises Libres. C'est là qu'elle composa son "Chant des partisans" (en russe) qui fut immédiatement adapté en français par Maurice Druon et Joseph Kessel et servit non seulement d'indicatif à sa radio mais de symbole de la résistance.
Après la guerre, elle chanta un temps dans les cabarets français mais s'exila à nouveau poursillonner l'Afrique, l'Amérique du Sud avant de s'installer aux États-Unis où, pendant des années, elle représenta d'une ville à l'autre, la chanson française (et russe)  tout en revenant régulièrement en France (notamment) avant de s'éteindre le 15 février 2006... en Alaska où elle avait élu son dernier domicile.
Contexte historique :

- en 1943, au niveau international : les forces alliéesprennent le dessus sur le nazisme (victoire de l’URSS à Stalingrad, batailles de Midway et Guadalcanal dans le Pacifique, victoire de l’Angleterre à El Alamein, dans l’année 1942). Dès 1941, la résistance débute dans l’ensemble des pays occupés.
- en France, en 1943, la mise en place du STO (Service du Travail Obligatoire) et de la milice par Darnand ainsi que l’amplification des rafles réactiventla résistance. Ainsi, la pression s’accentue sur la population française (novembre 1942 : suppression de la ligne de démarcation, il n’y a plus qu’une seule France, le nord sous domination nazie et le sud pressurisé par la milice).
La résistance devient donc plus importante et s’organise en FFI ou Forces Françaises de l’Intérieur. On peut souligner le rôle notoire des FTP ou Francs-TireursPartisans (communistes) au sein de la résistance.

Présentation de l’œuvre :
Explication historique du chant :
Ce chant met en évidence l’intensification de la résistance et la volonté de libérer le pays.
Il s’agit par ailleurs de rechercher tous les termes mettant en avant la période sombre de l’occupation de la France.
Structure globale de la chanson :
* Elle est composée de quatrestrophes appelées « quatrains » ici.
* Elle est faite en vers libre, c'est-à-dire qu’il n’y a aucun vers similaire.
* Il y a des rimes plates et féminine.
Première strophe : elle présente le thème de l’envahisseur et l’oppression.
* « le vol noir » : fait référence aux stukas (avion de guerre allemand)
* « noir » : à l’uniforme SS.
* « Les corbeaux » : sont les soldatsallemands qui pillent le pays et vivent sur le dos des Français, ils sont donc décrits comme des charognards.
* « Les cris sourds » : soulignent la répression sur les opposants et résistants (« le parti communiste » en est l’une des premières victimes, il devient d’ailleurs le parti des fusillés).
* « Le pays qu’on enchaîne » : nous montre la volonté d’écraser toute opposition mais aussi lamontée de la résistance dès 1942 et l’existence de maquis.
* « Partisans, ouvrier et paysans » : figure de style de la parataxe (énumération construite sans déterminant) Le chant souligne également l’alliance du peuple français contre l’occupant nazi.* Le pronom personnel « tu » : sert à interpeller, et à montrer que cette chanson s’adresse à tout le monde.
* Utilisation du présent de l’indicatif et du futur : cela sert à ancrer le message de cette œuvre dans une réalité.
* Vers 1 et 2 : il y a présence de deux questions oratoires sur « les corbeaux ».
* Assonance en -« en » :...
tracking img