Charles baudelaire (1821-1867)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (966 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles Baudelaire est né le 9 avril 1821, à Paris. Son père déjà âgé de soixante ans à sa naissance meurt six ans plus tard, laissant Charles vivre seul avec sa mère qui ne tardera pas à se remarieravec un officier promis à un bel avenir du nom de Jacques Aupick.
Ses études furent remplis de rêverie, il les supporte difficilement. Il a déjà un grand intérêt pour la poésie et lit du Victor Hugoet Sainte-Beuve. Composant quelques vers, il se fait renvoyer avant de terminer son baccalauréat, qu'il terminera dans un autre collège.

Son beau père, devenu général et souhaite le voir diplomatemais Charles mène une vie désordonnée avec des jeunes provinciaux passionné de poésie. Son beau-père, apprenant que Charles a même contracté une maladie vénérienne, il décide de l'envoyer faire unvoyage en Inde, en 1841. Par grande chance, le bateau sur lequel se trouve Charles est surpris par une grande tempête qui les fit débarqués prématurément sur l'île Maurices. Charles refuse de rembarquerpour l'Inde et rentre en France.
Atteignant sa majorité, Baudelaire reçois l'héritage de son père. Il vit bien au dessus de ses moyens avec ses amis poètes ; il fréquente plusieurs musée,restaurants, cafés et ateliers d'art. Il récite aussi ses premiers poèmes et cohabite avec Jeane Duval, une petite actrice mulâtresse. Ayant en 2 ans englouti la moitié de son argent, sa famille lui impose unconseil judiciaire. Il se voit maintenant verser un montant par le notaire, qu'il trouve tout de même bien trop faible à ces yeux.

De 1844 à 1848, il vit de ce qu'il peut. Étant collectionneur detableau, bibliophile, il publie à vingt-quatre ans un compte-rendu d'exposition : "Le salon de 1845". Il ne remporte aucun succès. Il tente même de se suicider. Mais son sixième ouvrage, "Le salon de1846", dans la même lignée, est bien plus étoffé. Buvant de l'alcool et prenant des médicament à base d'opium et vivant d'une vie bohème, il soigne toujours son habillement. On lui confère bien vite...
tracking img