Charles baudelaire, « harmonie du soir », les fleurs du mal(1857)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (420 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles Baudelaire, « Harmonie du soir », Les fleurs du mal(1857) p.84

Intro :
Œuvre majeure de Charles Baudelaire, le recueil de poèmes Les Fleurs du Mal est publié le 23 juin 1857.C’est l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne. Ce poème fait partie du cycle de l’amour : c’est l’avant dernier poème consacré à Mme de Sabatier.
Il est fondé sur l’harmonie, avec unensemble de quatre quatrains formés d’alexandrins, et des rythmes et sonorités organisés.

I. Une forme particulière
1) forme fixe orientale : le pantoum
Fonctionnement du pantoum : reprisedes vers 2 et 4 de la première strophe aux vers 1 et 3 de la deuxième strophe ; reprise des vers 2 et 4 de la deuxième strophe aux vers 1 et 3 de la troisième strophe.......
Cette forme est arrivée enFrance avec Hugo " Les orientales ", et les parnassiens ont travaillé sur cette forme.
2) une forme adaptée
Utilisation de deux rimes seulement, en " oir " et " ige ", ce qui crée, avec lacomplicité des rimes embrassées, un sentiment d’harmonie et de régularité.

II. Vertige des sens et des sensations
1) le vertige
La reprise des mêmes rimes crée un effet lancinant ; au-delà del’harmonie, le poème devient une sorte de tourbillon d’images et de sensations, ce qui est exprimé par les vers 3 et 4.
2) les différents sens
La vue : " triste et beau " ; " luit comme un "
L’ouïe : "valse " ; " violon "
L’odorat : " s’évaporer " ; " encensoir " ; " parfum "
Ces diverses sensations se répondent comme dans Correspondances : c’est l’illustration des synesthésies (= correspondancesdites horizontales entre les sens).
3) passage au malaise
Ce vertige, agréable, tourne au malaise.
La dualité est toujours présente chez l’auteur : le tournoiement combine plaisir et malaise.III. Le spleen baudelairien
1) antithèse ombre/lumière
L’ombre apparaît dans le vers 10 " néant vaste et noir "
La lumière est associée au passé " passé lumineux " et au souvenir " ton...
tracking img