Charles baudelaire, les bijoux: lecture analytique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (667 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique : Charles Baudelaire, Les bijoux, Les fleurs du mal

Charles Pierre Baudelaire, né à Paris en 1821 et mort a Paris également à Paris en 1867 est un auteur symbolique du XIXesiècle. Le symbolisme est un mouvement artistique apparu a la fin du XIXe siècle, attaché à ce qu’il y a d’insondable dans les états d’âme. Il permet de mettre en scène l’indicible, l’invisible ou lefantasme.
Ce poème Les bijoux est extrait du recueil poétique Les fleurs du mal de Charles Baudelaire plus précisément de la section Les épaves. Elle est composée de poèmes condamnés ou inédits pour laplupart, auquel Baudelaire n’a pas cru devoir faire place dans l’édition définitive du recueil.
Cette section a été écrite sous une tonalité lyrique.
Dans ce poème, Charles Baudelaire nous fait unemétaphore des bijoux. Il les désigne ici comme étant le corps féminin.
Quel est le rôle des bijoux dans ce poème ? Comment le poète les représente-t-il ?
Quelle dimension acquièrent-ils ?

Ilsdonnent leur nom au titre du poème. Ils habillent le corps de la femme et sont à l’origine de la dimension sensuelle du texte. Une première lecture suffit à faire ressortir l’aspect sensuel de ce poème.D’entrée de jeu, nous pouvons repérer cette sensualité par l’évocation sensuelle et attirante du corps féminin. L’auteur se concentre sur l’alliance de la nudité et des bijoux qui rehausse la beautéféminine. Cette femme savait que «ses bijoux sonores » plairaient a son amant, c’est effectivement ce qu’affirme l’homme a la deuxième strophe : «ce monde rayonnant me ravit ».
Baudelaire nous fait unemétaphore du bijou, une image à la fois chaste, très sensuelle et attirante.
Le bijou désigne dans ce poème le corps féminin et provoque en ce sens un désir que l’auteur «aime à la fureur ».
De plus,Charles Baudelaire frise la sensualité, l’érotisme lorsqu’il évoque les parties sensuelles du corps féminin comme «sa cuisse », «ses reins », «son ventre » et «ses seins ».
Les bijoux...
tracking img