Charles baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (435 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Début de Baudelaire=

Baudelaire de son vrai nom Charles Baudelaire est né le 9 avril 1821à Paris. Il est de nationalité Français, quand Baudelaire avait sept ans son père meurt. Sa mère CarolineArchimbaut-Dufay se remarie avec le chef de bataillon Jacques AUPICK1833, il est inscrit comme élève interne au collège royal de Lyon et en 1836, il devient l’élève de LOUIS-LE-GRAND-. Baudelairevoyage dans les Pyrénées avec Mr et Mme AUPICK, en revenant du voyage, il écrit le poème «  Incompatibilité ». A partir de 1839, il est reçu bachelier et son beau-père devient général de brigade. JacquesAupick fait embarquer Baudelaire à Bordeaux sur décision du conseil de famille pour l’arracher de sa vie scandaleuse ( Il menait une vie dissipée de la bohème littéraire au quartier latin à Pairs). Illit beaucoup, devient ultra-romantique et disciple de Gautier. Le voyage de 1841, enrichit sa sensibilité l’éveille à la poésie à la poésie de la mer, du soleil, et de l’exotisme.

A son retour enFrance, en 1842, i la une liaison avec la mulâtresse Jeanne DUVAL (Baudelaire l’a connu au théâtre de la porte Saint-Antoine). En 1843, il fait ses débuts littéraire dans un recueil collectif« Vers «. En 1844, le conseil de famille décide de doter Baudelaire d’un conseil judiciaire et depuis il vit misérablement ! Pendant la révolution de 1548, il fonde un journal et publie des articles violentsmais cette ardeur s’évanouit et il revient vite à la littérature. EN 1846-47, Baudelaire découvre l’œuvre d’Edgar Poe, il décide de traduire ses contes dont la publication se poursuivra jusqu’en 1855. En1854, Baudelaire a deux relations en même temps avec Jeanne Duval et Madame Sabatier. En 1857, quand « les fleurs du mal «  sont publiés, Baudelaire est condamné en correctionnelle pour immoralité.Il remplace les six poèmes incriminés et publie une seconde édition de 35 pièces nouvelles (1861). (Pour offense à la morale religieuse et outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs) . En...
tracking img