Charles baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1112 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles Baudelaire est né à Paris le 9 avril 1821. Il devient orphelin de père à six ans. Sa mère se remarie avec un militaire Jacques Aupick. Il ne pardonnera jamais à sa mère ce remariage, il incarne à ses yeux tout ce qui fait obstacle à ce qu'il aime : sa mère, la poésie, le rêve, et la vie sans contingences.
Il est placé en pension au Collège Royal à Lyon, puis au Collège et LycéeLouis-le-Grand à Paris. En seconde, il obtient le deuxième prix de vers latins au concours général. C’est un élève brillant mais très indiscipliné. Il est renvoyé le 18 avril 1839 et obtient de justesse le Baccalauréat cette même année.
En 1839-1840, Charles Baudelaire s’inscrit à l’Ecole de Droit, mais il mène une vie de bohème. S’intéressant à la poésie de Lamartine, Hugo, Musset, il rencontres Gustavele Vavasseur, Ernest Prarond, Édouard Ourliac, Gérard de Nerval et Honoré de Balzac. Il crée l’Ecole Normande consacrée à l’écriture de poèmes et chansons. Il connaît une prostituée surnommée Louchette.

Sa famille, qui n’apprécie guère la vie dissolue du jeune homme, le pousse à embarquer en 1841 à bord le Paquebot-des-Mers-du-Sud à destination des côtes d'Afrique et de l'Orient. . Durant sonséjour à l'île Bourbon (aujourd'hui île de la Réunion), il fait provision d'une collection d'images et d'impressions " exotiques " qui marqueront durablement sa poésie, dont il rédige, au retour, les premiers textes (L'Albatros, Parfum exotique, le sonnet A une dame créole). Charles écourte son séjour qui prend fin à l'île Maurice en 1841.

Baudelaire retourne à Paris en 1842 et rencontre JeanneDuval une mulâtresse qui devient sa maîtresse, qu’il aimera durablement et qui lui transmet la syphilis.
En avril, majeur, il reçoit l'important héritage paternel de 75 000 francs Il s’installe dans l'île Saint Louis. Il y reçoit le peintre Fernand de Boisdernier, Théophile Gautier et Mme Sabatier entre autres. Il y réunit le "Club des Haschischins" (mais aussi des opiomanes et alcooliques). Ildilapide sa fortune en œuvres d’art, drogues et plaisirs divers.
Il dépense sans compter l’héritage qu’il a reçu de son père, ce qui incite sa famille à le placer sous tutelle judiciaire ce qui le prive de la jouissance immédiate de l'héritage paternel. Il est alors contraint de travailler pour subvenir à ses besoins et devient journaliste et critique d’art et critique littéraire. Il se forme ungoût de l’esthétique. Il commence à écrire certains poèmes des Fleurs du mal.

En 1847 Charles Baudelaire s’entiche de Marie Daubrun qui jouait alors dans La Belle aux Cheveux d'Or. Elle lui aurait inspiré notamment Le Poison et Ciel brouillé.

En 1848, il rencontre l’auteur américain Edgar Allan Poe, qui décèdera en 1849. Ils ont une forte affinité. Charles se reconnaît dans cet individutourmenté et commence à traduire ses œuvres. Baudelaire fera éditer les traductions de Contes extraordinaires (1854), Histoires extraordinaires (1856), Nouvelles Histoires extraordinaires (1857), les Aventures d'Arthur Gordon Pym (1858), et Histoires grotesques et sérieuses (1865).

En 1848-1851, Charles Baudelaire enchaîne les contrats avortés en tant que rédacteur en chef dans divers journaux. Ilpublie quelques-uns uns de ses poèmes sur le Vin. En 1850 il souffre de sa première crise de syphilis.

En 1852 son cœur s’enflamme pour Apollonie Sabatier, qui tient un salon littéraire et devient sa « Muse », lui inspirant plusieurs poèmes des Fleurs du mal. Il lui envoie anonymement des poèmes.

Le 1er juin 1855 ce sont Les Fleurs du Mal (composé alors de 18 poèmes) qui paraissent dans laRevue des deux Mondes.

En 1856 Charles Baudelaire rompt avec Jeanne Duval, et vit désormais avec Marie Daubrun.

Le 25 juin 1857, Baudelaire fit paraître, chez son ami et éditeur Poulet-Malassis, le recueil Les Fleurs du mal, contenant tous les poèmes écrits depuis 1840. Gustave Bourdin écrit un article dans le Figaro dénonçant ce recueil. Baudelaire est poursuivi pour «outrage à la morale...
tracking img