Charles de gaulle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1817 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles de Gaulle (1890-1970)

Introduction
Prisonnier de guerre durant la première guerre mondiale, Symbole de la résistance pendant la Seconde, « homme de la situation » pendant la Guerre d’Algérie et acteur principal de la construction de la Cinquième République, le général de Gaulle incarna la France pendant de nombreuses années. Passionné par le passé de son pays, il répondit présent àses convictions en endossant le rôle du personnage qui ne subit pas l’Histoire mais la construit.

I) Famille, enfance et études

Charles de Gaulle est né à Lille le 22 novembre 1890, mais il grandit à Paris. Son père, professeur, le confie aux Jésuites et lui ouvre les portes d’une riche bibliothèque familiale que le jeune Charles dévorera, avec un intérêt particulier pour Péguy, Bergsonmais surtout Chateaubriand.
Très tôt, à l'âge de quatorze ans, Charles de Gaulle décide de se consacrer à la carrière militaire et il prépare le concours d'entrée à l'école militaire de Saint-Cyr. En 1908, il est admis dans cet établissement où il apprend son futur métier pendant quatre ans. Il ne se distingue pas lors du concours d'entrée mais sera toutefois treizième lors de la remise desdiplômes. En 1912, le voici sous-lieutenant. Il commence sa carrière dans un régiment, à Arras alors commandé par le colonel Pétain.

II) Du lieutenant au général

a) La première guerre mondiale (1914 – 1918)

Lieutenant au début de la Première Guerre mondiale, il est nommé capitaine en janvier 1915. Blessé au genou dès son premier combat à Dinant. Il est à nouveau blessé à la main gauche,lors de la bataille de la Somme. Il désobéit à ses supérieurs en ordonnant de tirer sur les tranchées ennemies. Cet acte lui vaut d'être relevé huit jours de ses fonctions. Officier tatillon, volontiers cassant, son intelligence et son courage face au feu le distinguent au point que le commandant du 33e RI lui offre d'être son adjoint.
Le 2 mars 1916 : Au terme d'un long combat contre lesAllemands à Douaumont, de Gaulle est à nouveau blessé. La violence du combat l'oblige à sauter dans un trou d'obus, pour se protéger, mais des Allemands l'imitent et le blessent d'un coup de baïonnette à la cuisse gauche. Pris par les troupes allemandes, il est soigné et interné. Prisonnier des Allemands, il est à hôpital de Mayence pour quelques temps. Il sera ensuite enfermé au fort d'Ingolstadt. Durantplus de deux ans de captivité, il fera au moins cinq tentatives d'évasion.
Il est libéré après l'armistice du 11 novembre 1918 et retrouve les siens le mois suivant. De ces deux ans et demi de captivité, il gardera un souvenir amer, estimant être un « revenant », un soldat inutile qui n'a servi à rien. Il recevra, toutefois, à l'issue de la Grande Guerre la croix de chevalier de la Légiond'honneur, le 23 juillet 1919, et la croix de guerre 1914-1918 avec étoile de bronze.
b) 1919-1939 : entre les deux guerres
Charles de Gaulle poursuit sa carrière militaire. De 1919 à 1921, il est envoyé en Pologne qui vient juste d'accéder à l'indépendance ; là il participe à la formation de la nouvelle armée polonaise luttant victorieusement contre l'Armée rouge.
À son retour, le capitaine deGaulle est chargé de cours d'histoire à l'École de Saint-Cyr, avant son admission à l'École supérieure de guerre en 1922.
Charles de Gaulle épouse, le 7 avril 1921, Yvonne Vendroux (1900-1979), dont il aura trois enfants :
* Philippe de Gaulle
* Élisabeth de Gaulle
* Anne de Gaulle décédée à 20ans cause : trisomique.
Il est affecté en 1931 au secrétariat général de la Défensenationale à Paris. Ce nouveau poste est pour lui capital, car c'est l'occasion de s'initier aux affaires de l'État.
C'est durant ces années que Charles de Gaulle développe ses théories militaires : il publie La Discorde chez l'ennemi (1924), Le Fil de l'épée (1932), Vers l'armée de métier (1934) et La France et son armée (1938). Ce dernier livre provoque une brouille avec le maréchal Pétain, lequel...
tracking img