Charles le bel et boniface

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CORRESPONDANCE DE BONIFACE VIII AVEC PHILIPPE LE BEL (1296)
I – LA DECRETALE « CLERICIS LAICOS » (24 février) … L’antiquité nous apprend que les laïques furent hostiles aux clercs. Fait que l’expérience du temps présent atteste à l’évidence, quand on les voit, non contents de leur domaine propre, entreprendre illicitement d’empiéter sur les terrains défendus, sans avoir la prudence de prendregarde que, sur les clercs, sur les personnes et sur les biens d’Eglise, tout pouvoir leur est interdit. Aux prélats, aux ecclésiastiques réguliers et séculiers, ils imposent de lourdes charges... De toute façon, ils s’efforcent de les réduire en servitude et de les soumettre à leur domination... II — LA BULLE “INEFFABILIS AMOR” (20 Septembre) …Nous qui sommes le vicaire sur terre du Pasteur despasteurs et qui présidons au plus haut siège, à savoir celui du plus grand apôtre, nous devons, avec une pieuse affection et un zèle efficace, remplir jusqu’au bout le devoir de cette charge à ton égard... L’intention de ceux qui ont conseillé cette ordonnance (sur les décimes que doit payer le clergé) semble avoir été de porter atteinte à la liberté ecclésiastique. Et si ce fut l’intention de celuiqui la rédigea d’en étendre l’application à nous, à nos frères les prélats des églises, à nos biens et aux leurs, ce serait non seulement une légèreté, mais aussi une sottise que de vouloir porter des mains téméraires sur des affaires sur lesquelles aucun pouvoir ne t’a été donné, à toi et aux princes du siècle... D’ailleurs, nous-mêmes et nos frères, si Dieu l’exigeait, serions prêts non seulementà supporter les persécutions, les dommages et les exils, mais aussi à endurer la mort corporelle pour la liberté ecclésiastique... … Les rois refusent-ils, en ces matières, de s’en tenir à ce droit (de l’Eglise)? Récusent-ils le jugement ou l’ordre du siècle apostolique qui commande à tous les Chrétiens ? Puisqu’on affirme que par tes actions tu pèches contre eux, il n’est pas douteux qu’un teljugement appartient à ce même Siège. III — REPONSE DU ROI La direction de la temporalité du royaume appartient au seul roi et à personne d’autre, et celui-ci n’a et ne reconnaît aucun supérieur et n’a pas l’intention de se soumettre et de s’astreindre à quiconque pour tout ce qui concerne le temporal de son royaume.

1

COMMENTAIRE DE TEXTE ANALYSE Dans ses deux lettres, Boniface VIII préciseque les 1aÏcs n’ont aucun pouvoir sur les clercs et sur les biens ecclésiastiques et que, en agissant comme il le fait, Philippe le Bel porte atteinte à la liberté ecclésiastique. Le devoir du pape, vicaire du Christ, est de lutter jusqu’à la mort, s’il le faut, pour défendre cette liberté, et de soumettre à son jugement - auquel tous les chrétiens sont soumis - ceux qui pèchent en la violant. Leroi, de son côté, déclare qu’au temporel, il est le seul chef de son royaume et qu’i1 n’a, en ce domaine, à se soumettre à personne. COMMENTAIRE

Ce texte, bref et clair, fait très directement allusion à un conflit entre le pape et le roi et montre que ce conflit est aussi d’ordre doctrinal. Il est donc très utile pour éclairer l’histoire du conflit et l’histoire des idées. Toutefois, il seraittrès artificiel d’ordonner le commentaire selon ces deux points de vue - En réalité, il y a deux éléments distincts : - un débat sur le droit du roi à taxer le clergé, ce qui pose un problème juridique, conduit à une question d’ordre doctrinal, celle de la liberté ecclésiastique, s’accomplit à l’occasion de certains événements ; - un débat sur les deux pouvoirs, le spirituel et le temporel, ce quiconstitue d’abord une discussion doctrinal, résulte aussi d’une longue évolution de faits et d’idées. 1) LE DROIT DU ROI ET L’IMMUNITE DES CLERCS A — LA TAXATION DU CLERGE : - Les deux documents pontificaux font directement allusion à cette question : « aux prélats … ils imposent de lourdes charges »... ; « d’en étendre l’application à nos biens ». Il faut donc d’abord connaître l’aspect...
tracking img