Charles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (285 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles Baudelaire publie « Les Fleurs du Mal » en 1857.L’auteur fais partit du courant classique de part sa manière d’écrire, mais les thèmes qu’il évoque sont modernes.Le poème étudié est « A une passante », celui-ci n’apparut que lors de la seconde publication du recueil, dans la section « Les Tableaux Parisiens » en 1861. Dans cetexte, l’auteur exprime un certain coup de foudre dont il aurait été épris auprès d’une inconnue.
Dans une première partie nous étudierons l’image que l’auteurrenvoie du paysage, de cette inconnue mais aussi la force des sentiments qu’il éprouve. Puis nous étudierons

Ce poème est constitué de quatre strophes, deux étantdes quatrains et deux étant des tercets, il est donc caractérisé de sonnet. Chaque vers est constitué de douze pieds, ce sont donc des alexandrins. Dans les deux premiersquatrains, les rimes sont embrassées.
Dans ce poème, aucun prénom n’est précisé. Le lecteur est donc amené à se demander qui sont les personnes misent en scène. CharlesBaudelaire ne mentionne que des pronoms personnels : « j’ignore » (v 13) ; « j’eusses » (v14). Nous pouvons donc supposer que le locuteur est l’auteur lui-même, CharlesBaudelaire. D’autres parts, l’auteur tutoie la personne dont il parle « tu fuis » (v13), « te verrai-je » (v11).Ce tutoiement implique donc le fait que cette personne etCharles Baudelaire soit proches.

La rencontre entre cette passante et Charles Baudelaire se déroule sans doute dans une rue de paris (les Tableaux Parisiens). L’auteurnous décrit celle-ci d’ « assourdissante »(v1) et précise qu’elle « hurlait » (v1) il fait donc une description négative de la capitale et donne l’impression d’être au c
tracking img