Chasse aux phoques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La chasse aux phoques !

Sea Shepherd
En 2005, Sea Shepherd s’est associée à un certain nombre d’autres organisations pour promouvoir un boycott international des produits de la mer canadiens afin de faire perdre à la "chasse" commerciale aux phoques tout intérêt économique et de la faire cesser pour des raisons financières. Le boycott des produits canadiens de la mer vise précisément ceux quimassacrent les phoques: c’est l’industrie des pêcheries qui gère la "chasse" aux phoques, fournissant ainsi de l’emploi aux pêcheurs hors saison.
Sea Shepherd est une organisation non gouvernementale internationale dédiée à la protection des océans
Pourquoi ces organismes sont-ils contre la chasse aux choques?
• Le massacre des phoques est incroyablement cruel, 42 % des bébés phoques étaientécorchés vivant
• C’est une menace pour la survie de l’espèce
• C’est une menace pour la survie de la morue, car le phoques se nourrit entre autres du prédateur de la morue
• Ce massacre sert principalement à commercialiser des produits superflus de luxe et d’apparat, il est donc inutile
• Il est immoral de massacrer des phoques nouveau-nés (environ 95 % des phoques à abattre sont des bébésde moins de 4 semaines)

Greenpeace :
Greenpeace est une organisation non gouvernementale de protection de l'environnement
Greenpeace s’oppose à la chasse aux phoques car les meurtres d'animaux appartiennent à des populations en voie de disparition, menacées ou fortement réduites. Car on ne connait pas l’état de stock de cette population et parce qu’il y a lieu de penser que cela pourraitentraîner des effets néfastes. Greenpeace est contre cette chasse pour des causes commerciales inutile et car le gouvernement ment sur les données scientifiques.
Greenpeace démontre que les données scientifiques utilisées par le gouvernement canadien pour justifier la chasse commerciale aux phoques sont inexactes, incomplètes et désuètes. Greenpeace conclut que la seule solution écologiquement etscientifiquement justifiable est de suspendre immédiatement toute chasse commerciale.
Voici quelques-unes des principales lacunes mises en lumière dans le rapport:
- Pêches et Océans Canada n'est pas en mesure de déterminer le nombreréel de phoques tués lors de la chasse. Les quotas (le Total autorisédes captures-TAC) pour les phoques du Groenland ont été établis à 975000 pour la période de 2003à 2005, mais ce chiffre ne comprend pas lesphoques blessés ou tués et non capturés. Il ne comprend pas non plusles phoques chassés illégalement ni les phoques tués pour leurs organesou jetés parce que leur peau était endommagée. Cette approche estscientifiquement indéfendable.
- Les prévisions démographiques sont réalisées en assumant que tous lesautres paramètres environnementaux et biologiquesdemeureront les mêmesà court et à long terme. Ce postulat est pour le moins douteux, surtoutquand on considère l'impact grandissant des changements climatiques surles océans et l'étendue des glaces.
- Les quotas sont établis à partir de recensements réalisés aux 5 ans.Or, la chasse vise surtout les petits (âgés de 14 jours à moins d'unan, dans 95 % des cas) et l'âge de reproduction des phoquesest de 5ans. Cela signifie qu'il faudra attendre jusqu'à 10 ans avant demesurer l'impact de la chasse sur le troupeau, et jusqu'à 15 ans avantd'identifier une tendance nette. Cette lacune enlève pratiquement toutesignification au suivi et aux objectifs de conservation de Pêches etOcéans Canada.
Ce rapport a été rédigé par Paul Johnston et David Santillo, des scientifiques des laboratoires derecherche de Greenpeace de l'Université d'Exeter, au Royaume-Uni.

Les phoques ne sont pas menacés qu’a cause de la chasse, il y a d’autres facteurs qui rentrent en jeux :
• Destruction et exclusion de leur habitat : à l’origine, les phoques moines habitaient les côtes et les îles sablonneuses. Cependant, l'usage extensif de la mer et du littoral les a contraints à se cacher dans des grottes...
tracking img