Chez papa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1906 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Synthèse des notes prises durant l’entretien

• Histoire de l’entreprise. Pourquoi le nom « Chez Papa » ?
Selon le décret de Napoléon, les bistros étaient responsables du taux d’alcoolémie des clients : à cause de ce décret, tous les bistros connaissent une baisse de fréquentation et ont de plus en plus une mauvaise réputation.
A chaque fois qu’un client avait un taux d’alcoolémie tropélevée, M.DRUILHE piquait les clés de voiture et appelait un taxi pour les raccompagnait. Cet acte à été reconnu par tous comme un acte de bienveillance. Une aura paternelle se met en place autour de ce bon vivant et tous ces clients le nomment « Papa ». Jusqu’au point qu’un client lui offre ce logo, toujours actuel sur la vitrine du restaurant. Plus tard, un deuxième logo est mis en place : il estcoloré et permet d’attirer le regard au loin des clients potentiels. Il permet aux clients d’identifier plus rapidement à quoi ce logo réfère.
Il ouvre son premier restaurant à Paris, dans le 10e. Actuellement, il y a une vingtaine d’employés. Avant tout, nous devons noter que c’est la SARL BD13 qui possède les restaurants « Chez Papa ».

• Le contrat de partenariat
Pour avoir un restaurant chezPapa, il faut établir un contrat de partenariat. Cela signifie que le partenaire prend l’enseigne de chez Papa et il garde les choses qui lui sont propres et il a la liberté de fixer ses propres prix.
En général, le processus de signature du contrat de partenariat est signé au bout d’un an. Il est d’une durée de cinq ans renouvelables.
M.DRUILHE ne se considère pas comme le dirigeant de tous lesrestaurants ! Tout d’abord parce qu’il ne l’est pas vraiment, il a simplement un droit sur l’enseigne mais aussi parce qu’il ne peut pas tout faire tout seul et qu’il a besoin un échange de connaissances. Durant l’entretien, il n’a jamais désigné les différentes enseignes par le terme « restaurant » mais par « maison ». Chaque partenaire est indépendant mais Monsieur Druilhe apporte son aide(mettre la phrase dans le dossier).
En contractant un partenariat, Monsieur Druilhe a une rigueur importante : il refuse de tromper le client. Ainsi, il a du rompre 4 contrats depuis la naissance de l’enseigne « Chez Papa » à cause du manque d’hygiène ou bien le manque de qualité dans la cuisine. (Exemple du canard et frites dans l’huile)

Monsieur Druilhe touche 3% du chiffre d’affaires desrestaurants qui sont en partenariat. Pour ouvrir un restaurant sous l’enseigne Chez Papa, les futurs partenaires doivent garder certains repères, propres à tous les restaurants Chez Papa :
• tables en bois
• cage à poule
• piment rouge d’espolette
• appliques luminaires chez Papa
• tableau de la légende de chez Papa
• nouveau logo coloré parce qu’on peut voir beaucoup « L’aubergiste du SudOuest »
En revanche, les partenaires ont une liberté totale en ce qui concerne les vêtements du personnel, les prix, le sol, les chaises, la décoration. Dans les restaurants Chez Papa, le but est de retrouver un restaurant unique à chaque fois. Il ne s’agit pas d’une franchise ou tous les restaurants reposent sur le même modèle.
Monsieur Druilhe ne veut pas que ses restaurants soient assimilés àune chaine. Il souhaite que chaque restaurant soit unique et qu’elle ait sa propre identité et que Papa ne soit pas le dominant. « Ne pas détruire pour reconstruire ».
Contrats avec de vrais partenariats, avec le vrai « langage de profession »

• Les facteurs clés de réussite, valeurs de l’entreprise
Selon Matthieu, collègue de Monsieur Druilhe, il existe plusieurs facteurs de réussite :• La visualité : en rentrant dans le restaurant, le fondateur de chez Papa désire transporter ces clients dans sa région d’origine, le Sud Ouest de la France. Ils doivent se déconnecter de la région parisienne

• Il faut noter que la carte proposée est très fournie et offre ainsi un large choix de plats à des prix abordables, raisonnables (Exemple de la formule à 11 euros).

• Nous...
tracking img