Chine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA CHINE ?
Rappel
PIB/hab : 4000$ Taux de croissance : 9,1%
Taux d’inflation : -0,7% Taux d’urbanisation : 43,10%
Balance Commercial : 195 millions $ (excédentaire) PIB : 3280 milliards de $
Superficie : 9 574 479 Km² Population : 1 334 millions d’habitant

En bref un peu d’histoire…
Fin de Mao Zedong (fondateur de la république populaire de Chine) en1976, depuis la chine a mené à biens des mutations considérables.
En 1978, introduction des mécanismes de marché par Den Xiaoping au sein d’une économie basée sur le système soviétique. Pays officiellement communiste.
Depuis 2003 au pouvoir le président Yu Jintao et son premier ministre Wen Jiabao.

La Chine est la deuxième puissance économique, fait partie des grands événements internationauxtels que le G20 de Séoul.
Son poids démographique donne à tous les défis auxquels l’empire du milieu est confronté, un impact colossal sur le monde qu’il s’agisse des conséquences environnementales de son développement (engagement relatifs : exonéré car pays émergent, ne pas freiner son développement…), son approvisionnement énergétique, le défi alimentaire car peu de terre cultivable en chine.1° Le difficile tournant social
Tout dépend de la capacité de la chine à réorienter son modèle économique pour le rendre moins dépendant des exportations. Ils veulent un rééquilibrage.
Pour cela il faut : un niveau de solidarité plus élevé, c’est un pays communiste pourtant les dépenses publiques sont très faibles et ils ont une protection sociale squelettique et une fragilité sociale interne.Le pouvoir veut limiter les inégalités internes. Mais :

* Dépenses publiques stagnent alors que les excédents budgétaires explosent (10% du PIB en 2007).
* Baisse de la consommation des ménages (50% du PIB en 80 plus que 34% en 2009) « Revenu des 20 % de chinois les plus riches est 17 fois supérieur a celui des 20 % les plus pauvres » 
* Obstacles pour les protections socialestel que moyens financier, vieillissement rapide de la population due à la politique de l’enfant unique qui ne permet pas le renouvellement rapide des générations donc problème du système de retraite.
* Monde rurale à la traîne : le système de retraite n’est pas suffisant à cause de l’exode rural (15% du revenu), les cotisations vont donc diminuer alors que les prestations à verser vontaugmenter
En ville : après les années 90, à cause du contexte compétitif de la Chine, l’état a transféré la responsabilité aux collectivités locales ; inégalités entre chaque région donc difficile de faire un système unifié pour le pays (pose problème pour les régions dynamiques)
Les contributions donnant droit à la retraite sont basées sur les taux d’intérêt bancaires qui sont faibles alors qu’ilsdevraient être basés sur les salaires qui augmentent.
* Problèmes de couvertures sociales, très inégales ; 85% des employés des entreprises d’état cotisent à ce système alors qu’ils ne sont que 50% dans les entreprises privées (pas de sanction pour les entreprises), les travailleurs indépendants sont couverts qu’à 15%, et les travailleurs migrants travaillant à la ville, enregistrés à lacampagne, ils ne cotisent que rarement à ce système de couvertures sociales.
* Système de santé : repose sur les hôpitaux qui concentre 2/3 des dépenses, 1,5 médecin pour 1000 habitants (pas suffisant). Zones rurales : médecin sans formation post-bac.
Le tarif des actes est très bas mais les examens et les médicaments ont un tarif très élevé. (Frais d’hôpitaux à la charge complète dupatient donc 38% des malades pas soigné et 70% refusent l’hospitalisation pour des raisons financières dans les collectivités pauvres)
En ville : l’assurance maladie (40% des travailleurs) ne prend en charge ni enfant ni conjoint, ne couvre que trois consultations externes par an et ne rembourse les frais d’hospitalisation qu’à hauteur de 85%.
Pourtant :
* Augmentation régulière du salaire minimum et...
tracking img