Choisir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2118 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Vénérable Maître et vous tous mes frères en vos grades et qualités. Quel bonheur d'être apprenti maçon…c’est ce que j’ai pensé quand mon frère second surveillant m’a confié la tâche de plancher sur un sujet de mon choix. Donc, parmi tous les sujets qui me passionnent, je vais pouvoir en choisir un et le partager avec vous, quel bonheur mes frères!. Bon allez, je choisis… alors bon, donc alorsdonc, heeuuuuu. Ce n’est pas si simple de choisir parmi tous ces sujets qui se bousculent, car en choisir un c’est renoncer à tous les autres. André Gide l’a d’ailleurs écrit bien avant moi! “Choisir c’est renoncer” Voila bien un sujet qui mérite une planche, il me semble! Je vous parlerais donc du choix, des choix qui, selon les circonstances, se présentent, s’offrent ou s’imposent à nous au coursde notre vie et de ma perception de notre condition face à ces choix. je me limiterais volontairement aux choix individuels, sans aborder les dilemnes rencontrés par nos dirigeants et par les instances qui doivent arréter des décisions engageant bien plus que leurs seules personnes. Tout d’abord je tenterais de vous décrire comment je perçois les choix que nous devons faire au cours de notre vie etles options qui s’offrent à nous pour nous aider à “décider” de la voie à suivre. Dans la seconde partie je vous exposerais comment j’essaie de tirer profit de ma maigre expérience de Maçon pour m’épauler et donner force, direction et cohérence à mes choix. Puis dans ma conclusion je partagerais avec vous ma vision de l’attitude à tenir dans un monde qui s’empresse trop souvent de choisir à notreplace. Choisir c’est renoncer! C’est se priver du reste! C’est abandonner plusieurs possibles futurs pour n’en adopter qu’un. C’est vrai! Le renoncement est une composante importante de l’acte de choisir. Ainsi pour tous les choix auxquels nous sommes confrontés au cours de notre vie, nous devons renoncer. Cela commence souvent dès le plus jeune age avec la question “quel métier veux-tu faireplus tard?” alors que l’on ne connaît rien du monde qui nous accueille, on nous demande déjà de renoncer à tous les métiers inconnus et certainement passionnants qui nous restent à découvrir! Mais bon, on grandit et les choix commencent a se faire plus pressants, éxigeants qu’on leur apporte des réponses. À l’adolescence on en chassent certains d’un revers de la main comme des moustiques agaçants“j’ai l’temps d’y réfléchir, y a pas urgence”. Mais les choix qui viennent à notre rencontre nous ressemblent… ils prennent du poids avec les années! et ils se pressent devant nous de plus en plus nombreux, certains attendant patiemment leur tour, d’autres nous bousculant pour avoir notre attention.

Il y a les petits choix, sans grandes conséquences, ceux que l’on traite tous les jours comme desanimaux familliers à qui on accorde juste l’attention nécessaire puis qui vont se blottir dans un coin en ronronnant comme un chat bien nourri. Mais il y a aussi les plus grands, ceux qui nous attrapent par la manche et nous harcèlent. Ceux qui réclament tout notre intérêt car ce sont eux qui déterminent la direction que nous empruntons, ce sont eux les croisements, les bifurcations sur le chemin denotre vie. Ces choix lâ, pas question de les jouer à pile ou face pour s’en débarrasser, bien que cela puisse être un choix de vie! Pour ma part, je pense préférable de les envisager, de peser leurs pours et leurs contres, leurs conséquences heureuses et malheureuses, pour nous… mais aussi pour les autres… Si vous avez choisi de vous soucier des autres… Et puis il y a les ÉNORMES, les “Plus grosque nous”, ceux que l’on aurait voulu n’avoir jamais eu à affronter. que l’on aimerait fuir mais qui sont entrés dans notre univers et y ont pris pour un temps la plus importante place, si gros qu’ils bouchent notre horizon sans qu’il y ait moyen de les contourner. Ceux qui nous coupent le souffle et nous réveillent la nuit. Ces choix qui nous engagent tout entier… Nous avons tous été...
tracking img