Choix de structure de financement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3614 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le choix d'une structure de financement

Le choix d'une structure de financement de l'entreprise est une question fondamentale en matière de gestion financière. En effet, on n'échappe jamais à la question de savoir si une entreprise est trop, ou pas assez, endettée. Face à cette question les théories et les avis sont nombreux pour conseiller les dirigeants d'entreprises et les investisseurs.Trop souvent la dette fait l'objet d'un mauvais procès. A cause d'elle la rentabilité des entreprises françaises serait insuffisante et ce serait une forme de financement coûteuse, alors que les fonds propres auraient toutes les qualités, et notamment celle de coûter moins cher. Grâce aux développements précédents, on sait ce qu'il faut penser de telles affirmations : les fonds propres ne sont pasdes capitaux gratuits. On examinera successivement dans cette section l'effet de levier de la dette sur la rentabilité des fonds propres et le calcul du coût moyen pondéré du capital.

1. L'effet de levier de la dette

Lorsque les observateurs de la vie économique des entreprises évoquent la notion d'endettement, l'image du passif du bilan et de sa composition vient immédiatement à l'esprit.Mais est-ce que toutes les dettes figurant au bilan, notamment les dettes d'exploitation, doivent être considérées ?

Concernant le calcul du coût du capital, la réponse est claire : les dettes d'exploitation ne sont pas à considérer dans la définition du ratio d'endettement. Seules les dettes d'origine financière, c'est-à-dire les dettes ayant fait l'objet d'un contrat, sont à prendre en compte.En effet, les dettes d'exploitation ont essentiellement pour origine les pratiques commerciales en vigueur entre les entreprises. C'est le célèbre crédit inter-entreprise si développé chez nous, et beaucoup moins ailleurs. A cette ressource considérée comme "gratuite", correspond naturellement à l'actif[1] des emplois également importants, correspondant à des créances d'exploitation.

Lesdettes d'exploitation ne sont qu'une des composantes du besoin en fonds de roulement[2] qui représente le montant du capital immobilisé dans l'exploitation de l'entreprise.

BFR = Stocks + Créances - Dettes d'exploitation

Comme nous l'avons vu dans l'évaluation de la rentabilité des investissements, le BFR constitue un actif à financer. C'est ainsi qu'au cours de toute la vie du projet on doittenir compte des variations de BFR induites par l'investissement.

La définition d'une structure de financement doit être rapprochée de l'utilisation concrète du coût du capital.

Question : à quoi sert le coût du capital ?
Fondamentalement, le coût du capital sert de critère pour le choix des investissements de l'entreprise. Il permet de savoir si un investissement est rentable ou non. Onsait que l'on investira à condition que la rentabilité des projets d'investissements est supérieure au coût du capital. Or, pour évaluer les flux de liquidités liés à un projet d'investissement, il faut tenir compte, outre des dépenses d'acquisitions d'immobilisation et des flux d'exploitation, des variations de besoins en fonds de roulement générés par le projet d'investissement. Ainsi, on tiendracompte, dans l'échéancier des flux de fonds, des variations de stocks, des créances et des dettes d'exploitation. Au total, ce qui doit être financé - par des fonds propres et des dettes financières -, ce sont bien les immobilisations et le besoin en fonds de roulement[3]. C'est donc en définitive le choix des moyens de financement des investissements[4] qui façonne à terme la structure financièrede l'entreprise.

1.1. L'effet de levier de la dette sur la rentabilité des fonds propres
Afin de mettre en évidence l'effet de levier de la dette sur la rentabilité financière des fonds propres, nous avons besoin des variables suivantes :
AE, l'actif économique[5]
FP, le montant des fonds propres
DF, le montant des dettes financières[6]
BN, le bénéfice net de l'entreprise[7]
BAII,...
tracking img