Choix du consommateur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1914 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre V : La Théorie du choix du Consommateur

Introduction Section I : Utilité Cardinale
I- La loi de l'utilité marginale décroissante II- La loi de l’ égalisation des unités marginales pondérées par les prix III- Difficultés de la théorie cardinale de l'utilité

Section II : Utilité Ordinale
I/Courbes d'indifférence ou d'iso-satisfaction
A- Présentation B- Caractéristiques des courbesd'indifférences C- Le taux marginal de substitution (TMS)

II- L’équilibre du consommateur
A- La contrainte budgétaire : B- Les goûts C- Le choix du consommateur : Combinaison optimale

III- Calcul de la combinaison optimale du consommateur
 méthode : méthode de substitution  méthode : du Lagrangien « L »

Section III : Application

Chapitre V : LA THEORIE DES CHOIX DU CONSOMMATEURIntroduction
Un consommateur doit effectuer un choix entre les divers biens disponibles en quantités limitées pour satisfaire ses besoins qui sont illimités. Il s'agit en fait d'un double choix à chaque fois que l'on décide d'acheter une quantité d'un bien : • II y a le choix d'un bien pour satisfaire un besoin parmi tous les besoins à satisfaire • II y a le choix de consacrer une partie de sesressources à la satisfaction de ce besoin. En effet, le consommateur dispose d'un budget qui être utilisé intégralement et exclusivement à l'achat par exemple de deux biens X et Y dont les prix sont respectivement Px et Py. Le consommateur doit répartir son budget de manière à maximiser sa satisfaction ou l'utilité totale que lui procure la consommation des biens qu'il a choisis. C'est le fondementdu comportement rationnel. Il existe deux approches au problème de l'utilité dans l'analyse économique. La première approche considère que l'utilité est mesurable et dans ce cas on se réfère au concept d'utilité cardinale. La seconde approche adopte le classement des utilités sans les mesurer et dans ce cas on a affaire à la notion d'utilité ordinale.

SECTION 1 : Utilité Cardinale
Cettemesure de l'utilité a été adoptée par les premiers néoclassiques : W.S. Jevons, A. Marshall et C. Menger. Selon cette optique, le consommateur peut estimer la satisfaction que lui procure la consommation d'un bien. Par exemple un verre d'eau lui procurerait une « utilité totale » de 10, alors que la prise d'un bain chaud ne procurerait qu'une utilité totale de 7. L'individu pourra ainsi procéder à unclassement des biens en fonction de la valeur qu'il confère à chacun. Cependant ce classement sera différent d'un individu à un autre car les préférences individuelles sont différentes.

I- La loi de l'utilité marginale décroissante
Cette loi a été formulée par Gossen en 1843, l'utilité qu'un individu retire de la consommation d'unités successives d'un bien donné diminuera à mesure que laconsommation de ce bien augmente. Par exemple lorsque l'individu a extrêmement soif, le premier verre d'eau représente une très grande importance pour lui et il serait disposé, à la limite, à céder tout son revenu pour acquérir ce verre d'eau. L'utilité marginale de ce verre d'eau est infinie. Mais après avoir consommé ce premier verre, son désir de boire est toujours manifesté, mais il perd néanmoinsde son intensité. Par conséquent l'utilité marginale des verres d'eau successifs décroîtra de façon régulière.

La première courbe montre comment à mesure que les quantités consommées augmentent, l'utilité totale croît mais à un taux décroissant. is La deuxième courbe indique les utilités marginales, c'est à dire les suppléments d'utilité totale procurée par chaque unité additionnelle deconsommation, la baisse de l'utilité marginale matérialisée par cette courbe illustre la loi de l'utilité marginale décroissante. Formellement, pour un bien x : Umx = ΔUTx / Δx UTx = Σ Umxi Chaque individu cherche à maximiser son utilité totale, de ce fait, tant que l'utilité marginale est positive, l'utilité s'accroît en consommant davantage ce bien. Cette consommation doit être poursuivie jusqu’a ce...
tracking img