Chomage et inflation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3476 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PROBLEME SOCIAUX ECONOMIQUE
• La politique économique : ensemble de décisions prises par les pouvoirs publics afin d’atteindre certains objectifs concernant la situation économique générale du pays grâce à l’utilisation des moyens dont on dispose
• La politique conjoncturelle (court terme) : politique budgétaire, monétaire….
• La politique structurelle (long terme) : politique delutte contre le chômage, politique industrielle….
• Principaux objectifs de politiques économiques modernes :
- Croissance économique (augmentation du PIB)
- Plein emploi (mesuré par taux de chômage)
- Stabilité des prix (mesuré par taux d’inflation)
- Equilibre des comptes extérieurs (mesuré par le solde de paiements)
• Carré magique : représentation graphique des 4grands objectifs de la politique économique d’un pays : la croissance, le niveau de chômage, la stabilité des prix et l’équilibre extérieur de la balance de paiement. C’est en rejoignant les points qu’on obtient un quadrilatère qui représente d’autant mieux une situation économique favorable.
[pic]

1 : croissance du PIB (%)
2 : inflation (%)
3 : solde de BP (%)
4 : chômage (%)
ChômageCHAP 1 : Importance et actualité du chômage
Le chômage source de scandales :
• Scandale individuel : sentiment d’infériorité pour raison d’absence de revenu et ainsi influence en relation avec autrui.
• Scandale à l’échelle sociale : gaspillage de ressources qui entrainent un manque à gagner pour l’Etat et un résultat défavorable
Le chômage générateur de conflits :
• Conflitssociaux : licenciement collectifs en cas d’arrêt de l’E/se + conflit entre patronat et syndicat
• Conflits d’indemnisation des chômeurs
• Tensions sociales et d’affrontement politique : système inadéquat d’emploi
Le coût financier pour les institutions :
Il se décompose en 3 éléments :
• Les coûts directs : poste principal constitué par les dépenses d’indemnisation du chômage, gestiondes régimes d’indemnisation et des dépenses d’assistance sui pour partie s’adressent aux chômeurs.
• Les coûts dérivés : on range ici les dépenses actives de politique de l’emploi engendrées par le chômage.
• Les coûts induits : manques à gagner résultant du fait que, privés de salaire, les chômeurs payent moins de cotisations de sécurité sociale et d’impôts.
Le coût économique global :Mesuré par la perte au niveau du PIB de la croissance économique
Le coût humain et social :
Le chômage dégrade les qualifications professionnelles des chômeurs, leur santé, leur conditions de vie, leur relations familiales et sociales. Un chômage massif et persistant dégrade la cohésion sociale et la vie collective avec de lourdes conséquences à long terme qui ne se réduise pas à la montée dela délinquance. Il serait vain de chercher donner une évaluation monétaire de l’impact de ces phénomènes.

CHAP 2 : Définition et types de chômage
Les définitions du chômage :
Selon BIT (Bureau International du Travail), le chômage est la situation dans laquelle un individu en âge de travailler (15 – 74 ans) est à la recherche d’emploi et n’en trouve pas.
Le Bureau International de Travail estun organisme rattaché à l’Organisation des Nations Unies et chargé des questions générales liées au travail dans le monde, il réside à Genève. Il harmonise les concepts et définitions relatives au travail et à l’emploi, en particulier celles relatives à la population active et aux chômeurs.
La population active regroupe l’ensemble des personnes qui entendent exercer une activité professionnelle,c'est-à-dire qui occupent un emploi ou qui sont à la recherche d’un emploi et qui n’en trouvent pas.
La population inactive est constituée des personnes qui n’occupent pas d’emploi et qui ne font pas l’effort d’en rechercher un pour une raison ou une autre.

Les types de chômage :
1- Le chômage frictionnel : la recherche d’emploi permettant aux chômeurs de trouver un travail qui...
tracking img