Chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4576 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ECOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION
CYCLE SUPERIEUR EN GESTION ADMINISTRATIVE
7ème PROMOTION

Prof. A. KADMIRI

La Macroéconomie

Introduction générale à la macroéconomie

L’économie cherche à comprendre et à analyser les relations fondamentales qui existent entre les différentes variables qui font partie des phénomènes économiques.

Une distinction est faite entre la micro-économie, lamésoéconomie et la macroéconomie, même si cette distinction étudie la même réalité économique.

La microéconomie : met l’accent sur l’utilisation des ressources dans une perspective d’efficacité, alors que la macroéconomie se préoccupe de l’utilisation totale de ces ressources.
En micro-économie, on analyse également le comportement des unités de décision, c-à-d les agents économiquesindividuels (les consommateurs) et les producteurs des biens et services (entreprises). Cette analyse est également effectuée à travers l’équilibre présumé des marchés découlant de la libre concurrence.

La macroéconomie : s’efforce quant à elle d’établir des relations entre les agrégats économiques, c-à-d des grandeurs synthétiques qui mesurent le résultat de l’activité de l’ensemble de l’économienationale et cela pour en générale une année.
Ex : la production nationale, le revenu national, la dépense nationale, l’épargne nationale, l’investissement national.

Ces agrégats permettent également, de situer l’évolution économique d’un pays et d’établir des comparaisons internationales.
Cependant, la macroéconomie ne se préoccupe pas de certains détails ou aspects individuels. Elle seconcentre essentiellement sur l’intensification des grands domaines de l’économie.
Ex : on peut rechercher à comprendre notamment, les relations entre investissement et croissance, entre revenu et consommation et épargne ou encore entre prix et inflation.
L’analyse macro-économique est conduite en terme de flux et non de stock.

La notion de stock : désigne une grandeur économique ou socialmesurée à un instant donné. En revanche la notion du flux correspond à la mesure d’une grandeur pendant une certaine période (semestre, année, etc…). Le flux représente un mouvement réel ou monétaire au cours d’une période déterminée dans un circuit.

La macroéconomie recense enfin tous les flux des agents économiques dans un cadre comptable (comptabilité nationale) et donc par la même une vued’ensemble de l’activité économique, ce cadre comptable est un outil statistique qui permet de connaître à la fois les richesses et leurs répartitions au niveau national. À ce niveau, il est utile de préciser à travers l’activité économique et social à la fois, la nature de ces biens ( la richesse) et la nature des revenus.

On peut considérer deux catégories de biens et services :

- les biens etservices de consommation (ou biens finaux) ;
- le biens et services de production (ou biens durables).
Cette distinction s’avère nécessaire sur le plan d’analyse de l’équilibre économique. Il faut en effet, souligner que si la production de biens d’un seul usage (consommation) répond à une demande de consommation régulière par contre, celle des biens durables va dépendre du plan deproduction et des décisions des producteurs qui sont elles-mêmes liées aux impulsions du marché.

Quant aux revenus, il est nécessaire de distinguer :

- les revenus salariés
- les revenus de la propriété et de l’entreprise ;
- les revenus de transfert.

Par ailleurs, d’autres éléments de revenus interviennent dans ce qu’onappelle la redistribution, dans ce cas ce sont les administrations publiques ( l’Etat et les collectivités locales) qui, d’une part prélèvent des impôts pour financer la production de biens et services non marchandes et d’autre part, les organismes de protection sociale qui prélèvent des cotisations et versent des prestations.

Les agrégats économiques : analyses et évolutions :

La production...
tracking img