Chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1647 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CHOMAGE

1) Qu’est ce que le chômage ?
Un chômeur est une personne qui peut et veut travailler mais ne trouve pas d'emploi.
Il existe différents sortes de chômage :
* Le chômage est dit « volontaire », quand un salarié décide lui-même d’arrêter de travailler par paresse ou parce que les politiques de l’entreprise où il travaille ne sont pas flexibles à ses exigences.
* Lechômage peut aussi être causé par les différentes perturbations causées par l’Etat et les différents syndicats : réglementations excessives sur le temps de travail, sur le salaire minimum, sur les conditions de travail…
* Nous avons aussi le chômage causé par la discrimination qui va des âges à la couleur de la peau en passant par le sexe du salarié.
* Nous avons aussi le chômage saisonniersurtout vu dans le secteur agricole et le tourisme.

2) Historique

a. Jusqu'aux années 70, le taux reste autour de 2% (croissance économique d'après-guerre).
b. A partir 1975, progression du chômage :
i. causes structurelles (évolution des activités économiques, baby boom)
ii. causes conjoncturelles (entrée dans une période de crise économique)
c.Les années 80, le taux dépasse les 10%, avec la politique de désinflation.
d. les années 90 : après une baisse, le taux atteint 10.7% en 1997.
e. Depuis 1997, déclin continu du chômage (9.2% en 2000, pour les jeunes surtout.


3) Evolution de nos jours

Selon l'OCDE, le taux de chômage dans la zone euro est de 10,1% en août. La Belgique reste en deçàdu taux de cette zone.
En effet, le taux de chômage s'est établi à 8,7% en août en Belgique.
Ce chiffre reste stable par rapport aux mois précédents.
De plus, l'Espagne détient toujours le record de chômage de la zone OCDE avec un taux en légère progression de 20,5%. La Corée du sud (3,4%), l'Autriche (4,3%) et les Pays-Bas (4,5%) sont les meilleurs élèves en matière d'emploi de l'OCDE. LesEtats-Unis ont un taux de chômage de 9,6% en août et le Japon de 5,1%.

Après une année 2009 où les effets de la crise se sont particulièrement fait ressentir en Brabant wallon avec une hausse de 11,2 % du taux de chômage – la plus importante en Wallonie – entre décembre 2008 et décembre 2009.

Le chômage a fortement reculé, de 12.790 unités !, au mois de juin 2010 par rapport à juin 2009. Labaisse est significative également par rapport au mois précédent, avec 8.627 unités de moins. Résultat, la Belgique comptait fin juin 430.784 chômeurs, selon les derniers chiffres publiés par l’Onem. Les performances ne sont pas équitables sur tout le territoire, elles sont mêmes très mauvaises pour la capitale.

A la fin du mois de septembre, le taux de chômage égalais les 8,3 % de la populationactive. En effet, la Région bruxelloise comptait 111.267 demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) à la fin du mois de septembre dernier, soit 3.561 de plus qu’à la fin du mois d’août, et près de 9.000 de plus qu’à la fin du mois de septembre 2009. Mais selon le cabinet du ministre bruxellois de l’Emploi, la hausse de septembre est en grande partie imputable à l’inscription d’élèves ayant terminé leurcursus scolaire.

Le taux de chômage, à la fin de l’octobre, est de 14,4% contre 14,8% un an auparavant. En effet, en octobre 2010, la Wallonie comptait 200 088 chômeurs complets indemnisés et 22 575 jeunes en stage d’attente soit 222 663 personnes.
De plus, le chômage a sensiblement baissé (-7,6%) en janvier en Wallonie sur base annuelle mais reste stable par rapport à décembre 2010
Eneffet, à deux ans d'écart, la baisse est de 0,9% ou 1.998 personnes, souligne le Forem.
Enfin, par rapport au mois de décembre 2010, le nombre de chômeurs complets demandeurs d'emploi a augmenté de 13,0%. Cette augmentation est saisonnière, souligne l'ONEm, le chômage complet indemnisé repartant à la hausse chaque année entre décembre et janvier. En janvier 2010 l'augmentation était d'ailleurs de...
tracking img