Chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4825 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENT REDUIRE LE CHOMAGE
C'est l'absence d'un «principe d'action commun» qui entrave la recherche de solutions au problème l'emploi, déclare M. Michel Hansenne, Directeur général du BIT, dans un rapport qui vient d'être publié. En effet, ajoute-t-il, «les politiques et les institutions peuvent et doivent être améliorées à la fois au niveau national et sur le plan international, si l'on veutéviter de s'enfoncer dans une crise mondiale de l'emploi».
La solution du problème de l'emploi, aussi difficile soit-il, doit s'orienter dans trois directions. Premièrement, il faut accroître la coordination des politiques macro économiques à l'échelon international afin de stimuler la reprise et de surmonter les obstacles qui empêchent la croissance d'être durable. Deuxièmement, il fautharmoniser, au niveau national, les mesures micro et macroéconomiques avec les retombées positives de la croissance économique mondiale. Troisièmement, il faut adopter une série de mesures sociales qui garantissent un plus grand respect des normes fondamentales du travail et permettent de résoudre des problèmes tels que ceux du chômage de longue durée, de la pauvreté, du manque de qualifications et del'accroissement de l'écart entre les revenus.
Selon le rapport du BIT intitulé L'emploi dans le monde 1995, à moins d'un changement d'orientation, la perspective d'un accroissement de l'emploi demeure sombre pour la quasi-totalité des pays. La plupart des prévisions à long terme indiquent que des taux de croissance plus élevés que ceux enregistrés depuis 1974 seront nécessaires pour restaurer leplein emploi. Cela signifie que dans les conditions actuelles, la croissance ne suffira pas pour remédier au problème endémique du chômage en Europe, faire remonter les revenus nets aux Etats-Unis, enrayer l'avancée de la pauvreté et du sous-emploi dans les pays en développement ni empêcher la marginalisation d'un continent entier, l'Afrique.
Le BIT estime que cela est à la fois inacceptable d'unpoint de vue moral et irrationnel d'un point de vue économique: «La situation actuelle de l'emploi représente un énorme gaspillage de ressources, un poids de souffrances intolérable». Elle prévient que si les problèmes liés au chômage et à la pauvreté ne sont pas résolus, la division, les inégalités et l'agitation risquent de prendre davantage d'ampleur dans le monde. La volonté politique de prendreles mesures d'ajustement structurel qui s'imposent pourrait faiblir face à des coûts sociaux trop élevés, qui feraient monter le prix de l'adaptation à la mondialisation et donneraient naissance à une tentation protectionniste; une telle éventualité ne ferait que détruire les possibilités existantes d'aboutir à une solution.
Le BIT admet qu'il n'existe ni solution simple ni remède indolore auproblème de l'emploi. L'action des Etats se heurte à des obstacles internes sur la voie des réformes et à des forces économiques externes. La coopération internationale s'est relâchée et il semble extrêmement difficile de la rétablir. L'interdépendance mondiale restreint la marge de manoeuvre dont disposent les gouvernements en matièrede politique budgétaire et monétaire, ainsi qu'en matière detaux de change. Aucun pays, aucune région ne peut rester à l'écart du commerce international et des mouvements de capitaux, aucun gouvernement ne peut relancer l'économie nationale ou stabiliser seul les prix sans risquer plus tard une déstabilisation des échanges et des difficultés de balance des paiements. La solution de ce dilemme passe par la coopération internationale.
Malgré les difficultés,le BIT estime «qu'une action efficace est possible au niveau national comme sur le plan international» pour alimenter une «relance coordonnée». Dans les pays industrialisés, l'inflation est généralement maîtrisée. Dans l'ensemble, le degré d'utilisation des capacités de production est faible. Les salaires réels ont baissé et dans la plupart des pays, les taux actuels de chômage permettent...
tracking img