Chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1305 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PIB =
Qui mesure le niveau de production d'un pays. Il est défini comme la valeur totale de la production interne de biens et services dans un pays donné au cours d'une année donnée par les agents résidant à l’intérieur du territoire national. C'est aussi la mesure du revenu provenant de la production dans un pays donné. Le PIB sert souvent d'indicateur de l'activité économique d'un pays ; lePIB par habitant, quant à lui, sert d'indicateur du niveau de vie en donnant une valeur indicative du pouvoir d'achat. La variation du PIB est l'indicateur le plus utilisé pour mesurer la croissance économique. Le PIB est une mesure de la valeur de l'ensemble des biens et services produits sur le territoire d'un pays donné au cours d'une période donnée (en général, une année, parfois untrimestre), quelle que soit la nationalité des producteurs (ce en quoi il se distingue du PNB). Les revenus issus des avoirs à l’extérieur ne sont pas inclus dans le PIB, mais ils sont ajoutés au PNB pour former le revenu national brut. Le PIB est égal à la somme des valeurs ajoutées des agents économiques résidents, calculée aux prix du marché, à laquelle on ajoute la part de la valeur ajoutée récupéréepar l'État (Taxe sur la valeur ajoutée et droits de douane) ;
PIB = Somme des Valeurs Ajoutées + TVA + Droits et Taxes sur les importations-subventions sur les produits
Une augmentation à court terme du PIB correspond à une expansion, tandis qu'une diminution indique une récession économique. L'augmentation à long terme du PIB par habitant est un indicateur de croissance économique.
VALa valeur ajoutée (VA) est une notion d'économie qui permet de mesurer la valeur créée par un agent économique. Elle mesure l'écart entre la somme des valeurs des entrants d'un processus de production (les consommations intermédiaires) et la somme des valeurs des produits ou des services qu'il vend. Les agents économiques qui créent de la valeur sont les entreprises, les organisations, ou encore lesecteur public. Dans le cas de production qui n'est pas vendue (les services non marchands), la valeur finale de la production est estimée dans la comptabilité nationale comme égale aux salaires.
La somme des valeurs ajoutées d'un pays constitue son produit intérieur brut (PIB).
Délocalisation :
La délocalisation économique est le transfert d'activités, de capitaux et d'emplois en desrégions du pays ou du monde bénéficiant d'un avantage compétitif du fait :
soit de coûts plus bas (main d'œuvre peu coûteuse, meilleur accès aux ressources naturelles, fiscalité et réglementation plus attractives) ;
soit d'un pôle de compétence technologique, ou du moins de personnel compétent ;
soit d'infrastructures mieux adaptées ou d'un environnement plus attrayant ;soit d'un marché local assurant des débouchés plus vastes ou intéressants.
Les délocalisations concernent deux types de pays :
les pays subissant les délocalisations, qui perdent leurs centres de production, en général les pays industrialisés, comme par exemple l'Europe Occidentale ou les États-Unis.
les pays bénéficiant des délocalisations, qui voient s'implanterchez eux de nouveaux centres de production, en général les pays émergents.
Toutefois, la réalité est plus complexe, et l'on voit aussi des pays industrialisés bénéficier des délocalisations. Par exemple, en France avec l'implantation de l'usine Toyota à Valenciennes.
Les causes peuvent être schématiquement résumées autour de deux grandes problématiques : produire moins cher et vendresur le marché local
L'un des enjeux est aussi de pouvoir proposer des prix compétitifs par rapport à la concurrence grandissante des produits asiatiques et indiens : jouets, montres, textiles, produits intégrant des fonctions électroniques,... et bientôt automobile (ex: Tatamotors).
Pourquoi :
Bénéficier d'une main d'œuvre moins chère,
S'affranchir de toutes les contraintes...
tracking img