Chomage

Pages: 16 (3794 mots) Publié le: 19 mai 2012
Mondialisation : de la spécialisation à l'intégration
Sommaire 1. L'ère de la spécialisation (1860-1913) La concurrence s'intensifie Les hommes circulent comme les capitaux Le protectionnismen'empêche pas la croissance 2. L'ère de la multinationalisation (1950-1980) Contournerles barrières Une concurrence imparfaite 3. L'ère de l'intégration (depuis 1980) Gérer les risques Un triple défi parDenis Clerc. Depuis le XIXe siècle, la mondialisation du capitalisme a successivement pris la forme de la spécialisation, puis de la multinationalisation et, enfin, de l'intégration.

Le travail est en France d'un bon tiers meilleur marché qu'en Angleterre, car là les pauvres travaillent rudement et sont piètrement nourris et vêtus ; leur principale consommation est le pain, les fruits, leslégumes, les racines, le poisson salé ; ils mangent rarement de la viande et, quand le froment est cher, très peu de pain. " Marx, qui cite cette tirade dans le premier livre du Capital, s'en sert pour dénoncer " la concurrence cosmopolite dans laquelle le développement de la production capitaliste a jeté tous les travailleurs du globe ". A vrai dire, Marx exagère quelque peu : le coût des transportsinternationaux demeure alors suffisamment élevé pour que la concurrence entre pays demeure limitée à quelques produits. Le terme " délocalisation " n'existe pas encore et si les libéraux dénoncent les droits de douane, c'est moins parce qu'ils réduisent la concurrence que parce qu'ils élèvent les prix et réduisent donc le pouvoir d'achat et la demande. En Angleterre, la polémique a d'ailleurslongtemps fait rage sur les taxes pesant sur le blé importé des Etats-Unis de manière à ce qu'il ne concurrence pas le blé anglais, au prix de revient nettement plus élevé. Or, le prix du blé détermine celui des salaires : un blé moins cher, c'est donc une main-d'oeuvre moins coûteuse, martèle Richard Cobden qui, en Angleterre, a pris la tête de la croisade en faveur du libre-échange et finit par obtenirl'abolition des Corn Laws et la disparition des taxes à l'importation du blé en 1846. Si, dans la foulée, le RoyaumeUni se convertit au libre-échange, c'est bien évidemment parce qu'il espère que les puissances continentales feront de même et qu'ainsi, il pourra augmenter ses débouchés. La concurrence s'intensifie Pourtant, Marx ne se trompe pas, il est seulement en avance. Car, avec la baisse descoûts de transport et celle des droits de douane, la concurrence entre pays s'intensifie tout au long du XIXe siècle. La concurrence, mais aussi la spécialisation, selon le schéma des coûts comparatifs présenté par Ricardo et repris par tous ses successeurs : chaque pays a intérêt à se spécialiser dans les productions pour lesquelles il dispose d'un avantage relatif. Aussi mal placé que l'on soitdans la compétition, il y a toujours au moins un domaine où l'on dispose d'un avantage de ce type : même le mauvais élève de la classe, qui n'est bon en rien, est un peu moins nul quelque part (en gymnastique, par exemple) que dans le reste, et c'est ce " don " (relatif) caché qu'il doit cultiver, tandis que le fort en maths a peut-être intérêt à laisser tomber les maths s'il se révèle qu'il estencore meilleur en anglais. Ricardo est un optimiste : dans la compétition internationale, dit-il, chacun dispose d'au moins un atout relatif qui lui permet de se spécialiser dans un domaine où il n'est pas forcément le meilleur, mais que les autres, tout occupés à faire valoir des atouts encore meilleurs dans d'autres domaines, laissent en jachère. Voilà pourquoi les droits de douane sont nocifs,avançait Ricardo : en empêchant cette spécialisation internationale, ils contraignent chaque pays à produire de tout, donc à disperser ses efforts, au lieu de se centrer sur les productions où il dispose d'un avantage relatif. Bien entendu, les choses ne se sont pas passées exactement comme Ricardo l'espérait : les droits de douane ont fait de la résistance. En 1875, selon l'historien et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chomage
  • Chomage
  • Chomage
  • Chomage
  • chomage
  • Le chomage
  • Chômage
  • Le chômage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !